En images

visuel visuel

En redessinant la mentonnière de son casque Monaco, Lazer a transformé ce modulable. Cette modification est certes esthétique, mais elle est surtout pratique.

Homologué en jet, ce casque conçu en Belgique souffrait d’un manque d’espace pour loger la perche d’un kit mains-libres, d’une ventilation insignifiante et d’une dépose d’écran nécessitant un outil. Tout cela est à ranger aux oubliettes.

Mentonnière avancée
Le Monaco Evo dispose d’une mentonnière avancée (+ 2 cm) augmentant l’espace devant le menton et le champ de vision. De plus, jamais une mentonnière n’a été aussi facile à ouvrir ou fermer grâce au nouveau verrou, manipulable d’un geste.

L’écran se dépose désormais sans outils, même si la manipulation n’est pas des plus naturelles. L’ancien aérateur laisse place à un modèle plus instinctif qui oriente davantage le flux d’air vers la bouche que vers l’écran. Notons que ce dernier est toujours photochromique – il fonce en fonction de la luminosité –, qu’il est équipé d’un Pinlock et du système de sécurité qui débloque la mentonnière en cas d’accident.

Léger
Cette évolution a une influence minime sur le poids (+ 50 g), ce qui permet à ce casque de rester, dans sa version carbone, le plus léger de sa catégorie (1 470 g, XL).

Les principaux reproches tiennent à la difficulté de glisser la tête dans la rigide coque en carbone. Le Monaco Evo souffre toujours également de détails de finition (tour de nuque, longueur de la jugulaire, etc.) difficiles à accepter sur un casque vendu près de 500 €, ou 400 € dans la version en fibres.

Dans la Boutique Motomag.com

  • Chaque mois la rubrique Équipements de Moto Magazine teste de nombreux produits destinés à la moto et au motard. Pour ne pas les rater abonnez-vous en ligne !

Publicité

Commentaire (1)

Publicité