En images

Produc’ Side passe du side au Spyder ATV Roadster Center organise des balades en Spyder De la Bretagne à l’Autriche en Spyder Le Spyder, une affaire qui roule…

On vend un Spyder sur deux à un conducteur qui n’a que le permis B. Il apprécie la sensation de liberté liée à la moto. Ce produit correspond à l’évolution du concept de loisir. On se fait plaisir sans contrainte, la conduite est assistée, il y a une marche arrière…

Il existera toujours des side-caristes, mais de moins en moins. Si on n’avait pas commercialisé le Can-Am, Produc’Side aurait arrêté de construire des side-cars, et d’exister, faute de clientèle. »

« Les pires conducteurs sont les motards »

Alain Choiselat, patron d’ATV Roadster Center à Troyes Barberet Saint-Sulpice (Aube) :

« J’ai vendu 60 Spyder RS en 2009. Notre plus gros concurrent est la Honda Goldwing. On vend le trois roues à Madame qui, en passagère, cherche plus de confort qu’en Gold.

Je crée une communauté en organisant une randonnée tous les mois. Côté sécurité, chaque client, qu’il soit automobiliste ou motocycliste, suit une prise en main de deux heures au guidon de sa machine.

Les pires conducteurs, finalement, sont les motards. Ils ont des habitudes de conduite en deux-roues et, par réflexe en cas d’urgence, tentent de les retranscrire sur leur trois-roues. Or, la géométrie différente induit une conduite différente, notamment en courbe. Certains, par exemple, ont tendance à poser le pied à terre dans les ronds-points… L’automobiliste, lui, n’a pas de notion, donc il apprend et se montre plus humble. »

« On ne pensait pas que ça marcherait aussi fort »

Bernard Tanguy, chef de la concession RS Racing à Landivisiau (Finistère) :

« Je suis concessionnaire Can-Am, depuis 2001 pour les quads et depuis 2008 pour les Spyder. On a vendu une trentaine de 3-roues entre 2008 et 2009, sur une année glissante. Les deux modèles (RS et RT) se vendent bien. On est surpris, on ne pensait pas que ça marcherait aussi fort. Les clients viennent du quad tout-terrain, mais aussi de la moto. Ils recherchent de la sécurité, de la stabilité et du confort sur une machine routière, tout en ayant les sensations de la conduite à l’air libre. Les clients motards ont généralement possédé auparavant une GT. Ils ont 35 ans et plus. »

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité