Présente au Grand Prix de France moto, la secrétaire d’État chargée des sports Rama Yade, a annoncé qu’elle souhaitait rétablir le dialogue entre les sportifs motorisés et les écologistes.

Ce 23 mai, au Mans, le Grand Prix de France moto accueillait cette année la secrétaire d’État chargée des Sports, Rama Yade. Après un tour de piste (en auto) et de francs encouragement donnés à Randy de Puniet sur la grille de départ, la secrétaire d’État a souhaité rassurer les amateurs de sports mécaniques. Prenant la parole devant les 80.000 spectateurs présents, elle a rappelé au public motard qu’elle ne souhaitait pas que des événements et des équipements sportifs soit sacrifiés pour « la seule raison écologique ».

Interrogée par un journaliste du Maine Libre au sujet des premières assises du sport et du développement durable qu’elle vient d’organiser, Rama Yade répond : « L’idée de ces assises du sport et du développement durable m’est venue lorsque j’ai assisté, médusée, au bras de fer entre les écologistes et tous ceux qui défendaient la création d’un circuit de Formule 1 à Flins. Dans le pays d’Alain Prost, c’est quand même dommage de ne plus avoir de Grand Prix de Formule 1. Le sport ne peut pas être la victime de ces batailles. Il s’agit de réunir des gens qui ne se parlent jamais. »

source : Serge Danilo/ Le Maine libre

Publicité
Infos en plus
Publicité