Venus des quatre coins de France, mais aussi d’Espagne, d’Angleterre, d’Allemagne, de Suisse et de Belgique, 110 propriétaires de Royal Enfield Bullet se sont retrouvés en Bourgogne, pour le rassemblement annuel de la Royal Association.

Un son Royal
Dès le mercredi, la petite vallée d’Arcenant (Côte d’Or), situé à 8 km de Nuits Saint Georges, résonnait au son magique, diront certains, des Royal Enfield.

La première soirée a donné le ton de ces quatre jours de fête, d’amitié, à l’occasion du long week-end de l’Ascension. Elle fut sous le signe des retrouvailles des anciens et de l’accueil des petits nouveaux. Petits, c’est vite dit puisque la moyenne d’âge de cette joueuse tribu se situait plutôt aux alentours des 58 ans.

Tout un programme
Pour la 10e édition, la Royal Association a encore prévu les choses en grand. Des balades pour découvrir un terroir d’exception ; des visites comme les Hospices de Beaune ou le musée de la moto au château de Savigny les Beaune ; et surtout, des soirées réservées à la dégustation approfondie de crus locaux. Essentiel pour refaire le monde à la chaleur d’un feu de camp, animé par la guitare de Marc et l’accordéon de François.

Sur les traces
Les participants n’ont pas été déçus par les somptueux paysages traversés lors des excursions de la journée. Des panoramas vallonnés typiques de la région, des coteaux baignés de soleil et surtout les falaises aux roches, venus du fond des mers à l’époque du Jurassique.

Bref, ce fut un week-end intense, avec une météo idéale et à la vitesse vertigineuse des petits moteurs de Bullet.

La barre est haute pour la 11e édition qui aura lieu l’an prochain, autour d’un lieu différent mais même période.

 - 
Publicité

Commentaire (1)

Publicité