Le Bol d’Or se déroulera du 18 au 20 septembre 2015 sur le circuit Paul Ricard au Castellet (83). Les enjeux se situent à plusieurs niveaux : les spectateurs auront l’immense plaisir d’assister au retour des 24h sur le circuit varois ; sur la piste, se déroulera la finale du championnat du monde FIM Endurance.

À l’issue des 8h d’Oschersleben, le team SERT Suzuki était en tête du Mondial (110 points), devant la Yamaha du GMT 94 (87 points), victorieuse en Allemagne, et la Kawasaki du team Bolliger Switzerland (55 points). Il y aura donc de l’enjeu au Bol, à savoir le gain du titre de champion du monde FIM Endurance.

Ambiance « conviviale »
Le retour de l’endurance moto au Paul Ricard est attendu et l’affluence devrait être conséquente, même si l’ambiance ne sera pas celle de Magny-Cours, la direction de course ayant annoncé qu’elle souhaitait une affluence plus « familiale »…

Concernant l’accueil, trois sites sont prévus : la « concentration » (3.500 places réservées aux motards dans l’enceinte du circuit) et l’aire de l’aéroport (avec accès direct au village), équipés de douches et de sanitaires ; l’aire de la pinède est également accessible aux voitures.

Nouvelle charte Calmos
Le Bol d’Or dans le Var est l’occasion de se dérouiller les roulements lors d’un petit séjour dans un cadre plutôt agréable et ensoleillé. Aussi, sur la route, la FFMC prévoit 5 Relais Motards Calmos, destinés à proposer une pause sympa lors d’un trajet à moto fatiguant, et donc à risque.

Bonne nouvelle, début juillet, la FFMC a signé une nouvelle charte avec la Direction à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) du ministère de l’Intérieur. En 2011, la FFMC avait rompu la précédente, comprenant que les relais se transformaient trop souvent en souricières installées par les forces de l’ordre… Lors du Bol d’Or 2011, la FFMC a stoppé toute relation et affiché dans les gradins le message : « Le mensonge de l’État ».

En 2015, la Sécurité routière a renoué le contact. Après de longues négociations, la nouvelle charte vient d’être signée. Ce document prévoit une communication unifiée dans chaque relais pour montrer qu’il s’agit d’une opération nationale. Les antennes départementales de la FFMC devraient profiter de subventions préfectorales pour les organiser.

JPEG - 62.4 ko
Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière (à gauche) et Nathanaël Gagnaire, secrétaire général de la FFMC, signent la charte Calmos, en juillet à La Défense (92).

Les 5 Relais Motards Calmos se dérouleront sur les aires d’autoroute :
  • 13 - aire de Lançon-de-Provence (A7, sens nord/sud) après la barrière de péage
  • 34 - aide d’Ambrussum (A9)
  • 26 - aire de Saint-Rambert-d’Albon - Isardrome (A7)
  • 48 - à hauteur de St-Chely-d’Apcher (A75)
  • 71 - aire de Mâcon-Saint-Albain (A6)

Pour connaître l’emplacement précis, les horaires et les services proposés dans chaque accueil motard, rendez-vous sur le site de la FFMC.

Autoroutes gratuites : colère contre Vinci
La gratuité des autoroutes est une revendication du mouvement motard, car elle enjoint les conducteurs de deux-roues à emprunter, lors des grandes migrations vers les événements sportifs, un réseau considéré par tous comme plus sûr et moins accidentogène.

Problème, cette gratuité est soumise au bon vouloir des exploitants autoroutiers, maintenant que ces chaussées sont privées. Et dans le sud de la France, l’entente n’est pas au beau fixe entre les motards et Vinci.

Ce groupe n’est pas enclin à ouvrir les barrières sur son réseau entier lors du Bol d’Or 2015, comme l’entendaient les militants des antennes FFMC du pourtour méditerranéen, qui n’ont pas manqué de montrer leur colère en montant deux opérations « pièces jaunes » pas aussi consensuelles que celles de Bernadette Chirac…

Finalement, le concessionnaire a fini par faire quelques… concessions, et la gratuité sera effective pour les motards sur les branches d’autoroutes et aux péages qui sont précisément décrits sur la page dédiée du site de la FFMC.

Décréter l’ensemble du réseau autoroutier hexagonal gratuit pour les motards, dans le but d’améliorer leur sécurité, serait beaucoup plus simple. Mais les multinationales qui concèdent beaucoup à leurs nombreux actionnaires ne l’entendent pas de cette oreille…

Bref, nous reviendrons dans un prochain article sur les tronçons gratuits obtenus après de longues négociations par la FFMC. Restez connectés à Motomag.com !

Renseignements sur l’accès au Bol d’Or :
- sur le site de la FFMC
- sur le site de l’organisateur

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !
- Produit malin : le porte-ticket et bip garage Motopass
- Produit malin : le GPS + roadbook digital Tripy II

Publicité

Commentaire (0)

Publicité