Coup dur pour National Motos. Alors que la Honda n°55 était en 3e position, elle chute lourdement. Le pilote ramène sa moto au stand et repart avec un retard considérable. Elle occupe actuellement la 12e place.

Le team Bolliger semble lui aussi en difficulté. Après une malheureuse chute en début de course, un deuxième incident l’a relégué loin du groupe de tête : à la 12e place. Tout espoir n’est pas perdu.

Remontée spectaculaire de la Suzuki de Dominique Méliand. Le SERT, après deux chutes consécutives le samedi, a perdu beaucoup de temps. Mais l’équipe de Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Julien Da Costa remonte progressivement ses concurrents. La question est de savoir si la n°1 aura assez de temps et de talent pour atteindre un top 5, ou même un podium. À la minute où nous écrivons ces lignes, elle occupe la 17e place du classement. Mais la course est loin d’être terminée !

Superstock

C’est toujours la guerre entre trois écuries inscrites en catégories Superstock pour la victoire. Les Suzuki n°3 de l’AM Moto Racing et la n°72 de la Junior Team ainsi que la BMW S1000R des Allemands du team Penz13 se tiennent dans le même tour.

Open

Dans la maigre catégorie Open (seules deux équipes inscrites), la Metiss n’a pas à rougir. Avec sa suspension avant très particulière et son moteur Suzuki, elle tient solidement une 11e place et peut prétendre à un top 10. L’autre machine, une Ducati Panigale, roule actuellement à la 31e place.

Nombreux sont les rebondissements de cette 77e édition du Bol d’Or. Les conditions météorologiques jouent beaucoup. Il reste encore 15 bonnes heures à tenir. Nous ferons le prochain point au petit matin, pour un petit déjeuner bien informé. Amis du Bol, restez connectés !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité