Alors que Nicolas Sachaux maintenait sa MV Agusta aux alentours de la trentième place, le moteur de l’italienne a brutalement rendu l’âme. Contraint de rentrer à la poussette, le pilote emmène sa moto dans le fond du stand. Le verdict est sans appel : la n°16 ne reprendra pas la course, faute de pièces pour réparer.

Conséquence fâcheuse : de l’huile s’est rependue sur la piste, faisant chuter pas moins de 6 motos : la Honda n°55 de National Moto, La Kawasaki n°69 de l’écurie Chrono Sport, la n°50 du Team Motors-Events, mais surtout la n°110 du team AM Moto Racing et la Kawasaki n°33 du Louit Moto 33.
Grosse déconvenue pour ces deux teams en pleine bataille pour la seconde marche du podium en Superstock, qui revient du coup à la n°24 du 3D Moto Center. La troisième marche du podium est occupé désormais par les Allemands et leurs BMW Penz 13.

Véritable coup de pied dans la fourmilière en ce qui concerne le classement de la catégorie, cet incident a vu la première sortie du safety car pour que l’état de la piste puisse être vérifié, permettant du même coup à de nombreuses écuries d’effectuer leur ravitaillement.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité