En images

Batterie lithium : l’œil de Nikolaz Batterie lithium : testées à froid et à chaud Test batterie lithium : mini poid, mini volume Batterie lithium : Skyrich

RB, Super B, Skyrich. Dans Moto Magazine n° 286 (avril 2012, trois batteries au lithium ont été analysées et comparées à une batterie au plomb Yuasa (meilleure note technique lors de notre dernier test d’accus au plomb).

Résultat général du test

Dans des conditions normales, les batteries employant la technologie la plus récente, malgré un volume minimum et un poids plume, offrent une capacité de démarrage très supérieure aux batteries au plomb.

Certains fabricants ont fait le choix d’une technologie plus ancienne et moins coûteuse. Cette fois le poids est minime, comme pourrait aussi l’être le volume, mais les performances à chaud sont seulement équivalentes aux meilleures batteries plomb qu’elles sont censées remplacer. Le test « grand froid » s’avère sans surprise, les limites du lithium étant connues.

Énergie en stock

Les batteries de démarrage au lithium ont la réputation de pouvoir délivrer beaucoup plus d’énergie que celles au plomb dans un temps très court. Elles ont été connectées aux bornes d’une Suzuki 750 GSR, préparée par Suzuki France. Ceci pour que le démarreur entraîne le moteur sans pour autant que celui-ci puisse entrer en fonction.

Chaud et froid pour le lithium

Des pressions d’environ 15 secondes sur le bouton de démarrage ont ensuite été répétées jusqu’à épuisement de chaque batterie. Ce test a été exécuté une fois à température normale (20°, test dit "à chaud"). Il a été ensuite réitéré à froid, sur des batteries stockées plusieurs heures dans un congélateur fonctionnant entre -18 et -20°. Chaque batterie était soigneusement emballée pour éviter un court-circuit, entre les électrodes, provoqué par le givre.

In fine, les batteries de démarrage au lithium les plus évoluées offrent bien des qualités intéressantes mais leur prix très élevé les confine à des utilisations assez spécifiques.

Côté inconvénient majeur, une utilisation massive et mal contrôlée de ce métal, difficile à extraire, pourrait générer des catastrophes environnementales et des problèmes géopolitiques pénibles pour l’humanité.

Retrouvez les résultats de ce test dans le Moto Magazine n° 286 (avril 2012)

Publicité
Publicité