Cette année, les organisateurs ont encore concocté un parcours plein de surprises pour les 480 pilotes, chiffre en augmentation par rapport à 2013. Le concept n’a pas changé de cette épreuve reste inchangé : prendre du plaisir à rouler sur les chemins et de découvrir le paysage aveyronnais. Le tout sur un parcours de 700 kilomètres de piste, de spéciales, durant 3 jours. Les concurrents ont pris le départ à Rieupeyroux jusque Sté Geneviève sur Argence, en passant par La Fouillade et Bozouls.

Nouveauté
L’édition de 2013 avait innové avec une spéciale courue de nuit. Cette année, les organisateurs ont profité de la vidange du lac de Sarrans, chose qui est effectuée tous les 40 ans, pour y disputer une spéciale historique. Malheureusement le public n’y a pas eu accès pour des raisons de sécurité.

Une star parmi les stars
Du côté des pilotes star, le plateau 2014 était plutôt très élevé : Jérémy Tarroux, double vainqueur en 2013, avec 50 millièmes de seconde face à Marc Bourgeois, Manu Albepart, Sylvain Lebrun et l’Aveyronnais Kévin Panis, sans oublier le retour de Mickaël Pichon et Fabien Planet.

Trois pilotes issues de l’automobile ont également relevé le défi. Sébastien Loeb, l’homme aux 9 titres de champion du monde des rallyes, est « venu pour faire une belle balade avec des amis ». Comble de mal chance, il a chuté lors de la première journée, pendant une liaison. « J’ai chuté et je me suis fait mal au pied, et vu mes obligations, je n’ai pas voulu insister » nous a confié Sébastien. Il a préféré ne pas continuer pour ne pas compromettre sa saison sportive, il est actuellement 3e au championnat du monde des voitures de tourisme WTCC.

Pas de chance non plus pour Benoit Tréluyer, triple vainqueur des 24 heures du Mans, il s’est entaillé avec une branche et n’a donc pas pu participer aux deux autres spéciales et a dû quitter la course. Seul Germain Bonnefis, champion de France des rallyes sur terre, a fini la course. Il se classe à la 280e place.

Bagarres
Il faut dire qu’en tête de course, on joue gros. Lors de la première journée, Marc Bourgeois remporte 2 spéciales sur 4, dont celle de nuit. Il prend la tête de la course devant Jérémy Tarroux qui n’a pas dit son dernier mot et qui compte bien pouvoir décrocher sa 3e victoire de l’Aveyronnaise.

La seconde journée, Marc Bourgeois garde la 1re place. Après la chute de Jérémy Tarroux, Sylvain Lebrun s’empare de la deuxième place suivie de Guillaume Gagnoux, vainqueur de 2 spéciales, qui prend la 3e place au général.

Lors de la 3e journée, Jérémy Tarroux montre tout son talent en remportant les 4 spéciales. Il arrive à prendre la deuxième place sans pouvoir détrôner le spécialiste Marc Bourgeois. Ce dernier remporte cette victoire qui vient se rajouter aux deux autres épreuves classiques qu’il a remportées cette année. Emmanuel Albepart prend la troisième place.

Du côté des féminines, Samantha Tichet remporte la première place dans sa catégorie, pour la deuxième fois, et s’impose, en l’absence de Ludivine Puy, comme leader de l’Aveyronnaise Classic.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité