Comme chaque année à la même époque, les hausses de première nécessité pullulent, et le tarif au péage ne déroge pas à la règle. Dès le 1er février 2013, les autoroutes de France augmenteront de 2% en moyenne.

Les sociétés d’autoroute se partageant le réseau national, les augmentations diffèrent en fonction de la région. La plus forte hausse concerne la SAPN, qui relie notamment Deauville à la capitale : + 2,29 %. La plus légère concerne la région parisienne, 1,14 % d’augmentation pour l’A14 gérée par la société APRR.

A qui profite le crime ?
La hausse du 1er février : une immuable routine qui ne fait qu’ajouter à une facture déjà lourde. Mais à qui profite la hausse ? Les sociétés d’autoroutes répondent en chœur que c’est l’Etat qui détermine l’augmentation annuelle. L’administration se fixe sur un taux d’inflation entre octobre 2011 et octobre 2012 pour déterminer la hausse à appliquer (cette année : + 1,70 %), ce chiffre est ensuite adapté en fonction des travaux à faire au sein des différentes sociétés d’autoroute.

Mais à en voir la disparition progressive des péager(e)s, remplacés par des machines automatiques, nul doute que les bénéfices s’en font ressentir aussi pour les sociétés.

La solution pour les motards en vadrouille est bien sûr d’emprunter le réseau secondaire, bien plus propice à la pratique de la moto, bien plus conviviale, esthétique et bien moins onéreux. A bon entendeur...

Voici les hausses par société d’autoroute :

SAPN (Société des autoroutes Paris-Normandie) : +2,29 %
ASF (Autoroute du Sud de la France) : + 2,24 %
APRR (Autoroute Paris-Rhin-Rhône) : +1,94 %
AREA (Autoroute en région Rhône-Alpes) : + 1,94 %
COFIROUTE (Compagnie Financière et Industrielle des Autoroutes : centre ouest) : + 1,92 %
ESCOTA (Société des autoroutes Estérel Côte d’Azur Provence Alpes) : + 1,74 %
SANEF (Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France) : + 1,71 %
A14/SAPN(Société des autoroutes Paris-Normandie) : +1,18 %

(Source : lefigaro.fr)

Publicité
Publicité