Le radar nouveau va arrivé pour faire trembler motards et automobilistes. Après nos chers radars automatiques et les radars feux rouges, une nouvelle arme répressive fait son chemin. Déjà utilisé par plusieurs voisins européens (Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Norvège), le système est encore en test en Belgique et en France. Ce nouveau "piège" calcule la vitesse moyenne sur une portion d’autoroute.

Il repère l’usager de la route à deux endroits différents et calcule le temps passé pour faire la distance donnée. A partir de là, la machine calcule la vitesse moyenne et peut déterminer si vous avez été trop vite.

Depuis 2003, ce système est expérimenté en France, sur l’A10 dans le sens Paris-province, au nord d’Orléans. Les deux points de contrôle sont distants de 12 km. Et pour l’instant, c’est juste un panneau lumineux qui affiche la plaque d’immatriculation avec l’inscription “Trop vite” sans verbalisation.

Si les essais sont concluants, ces radars devraient bourgeonner un peu partout sur nos autoroutes.

Publicité
Publicité