En images

visuel visuel visuel visuel

Yamaha n’a pas fait le timide lors du 44e Tokyo Motor Show, qui se tient jusqu’au 8 novembre dans la capitale du Japon. Le constructeur aux diapasons a déployé une panoplie de motos atypiques. Ce sont surtout un trois-roues bizarroïde et deux moto électriques qui se font remarquer cette année.

3-roues sportif
Le prototype MWT-09, dont le look résolument moto le distingue d’un MP3 utilitaire, aborde un segment d’un nouveau genre, et plutôt surprenant : le 3-roues sportif. Qui l’eut cru ! Mais Yamaha, traditionnel agitateur de concept, ose autour du moteur 3-cylindres de la MT-09.

Le MWT-09 se pare d’un procédé déjà intégré au scooter 125 Tricity : le Leaning multi wheel (LMW), que l’on peut traduire par système à multi-essieu directeur. Le cadre, en revanche, change par rapport à celui de la MT-09 : adieu le cadre en aluminium et bonjour une charpente à double tubulure.

Yamaha revendique un proto développé dans le but de pouvoir attaquer les routes sinueuses aussi rapidement qu’une moto prévue à cet effet. Pour cela, le constructeur avance des caractéristiques particulières : roues avant jumelées et angle d’inclinaison maximisé par le positionnement extérieur des fourches de suspension avant.

4-roues en approche
Yamaha semble de plus en plus attiré par la conception d’un 4-roues. Une voiture, la Sports Ride, est à l’étude ; mais le constructeur se penche également sur une moto à quatre roues. Oui vous avez bien lu ! Celle-ci est apparue dans une vidéo postée par le constructeur où l’on peut l’apercevoir en phase de test :

Énergie alternative
Il était nécessaire, pour le leader nippon du marché européen, de montrer qu’étant en phase avec son temps, il innovait dans le secteur de l’énergie électrique. Yamaha sort le grand jeu, avec deux prototypes tout droit venus du futur. Ils sont présentés en deux variantes, sportive (PES2) et enduro (PED2).

Ces deux prototypes partagent le même moteur, le Yamaha Smart Power Module, avec une structure monocoque qui fait aussi office de cadre. La Yamaha PES2 se démarque de la version tout-terrain par l’adjonction d’un moteur supplémentaire logé dans le moyeu de la roue avant, ce qui en fait une moto à deux roues motrices.

Si la firme d’Iwata parle d’une moto apte « à repousser les limites de la performance », le communiqué de presse indique aussi que « les performances des deux modèles seraient équivalentes (…) à celles d’un 125 cm3 » . Contradictoire, même si les accélérations sont toujours plus fortes avec un moteur électrique et si, côté poids, la fiche technique affiche 130 kg maximum pour la PES2 et 100 kg pour la PED2.

La vidéo de présentation dévoile des aspects très intéressants d’un éventuel modèle de série. On parle bien sûr de moto connectée : le conducteur, doté d’un casque spécifique (ici équipé par Sony), serait en symbiose avec la moto.

Grâce à des caméras installées à l’avant et l’arrière, le motard serait capable de voir ce qu’il se passe de part et d’autre du 2-roues, jouissant d’un champ de vision plus large que la vision humaine.
Question assistance, grâce à ce « smart helmet », la moto préviendrait des obstacles tout en calculant la trajectoire nécessaire à l’évitement de ceux-ci… Fini les Casques d’Ane !

On en sait un peu plus sur laPED2 à travers cette vidéo : l’accent est mis sur le respect de la nature, grâce au silence de la moto. Détail intéressant, concernant le démarrage : il s’effectue à l’aide d’une « smart watch » de type Apple Watch. Ça change du key free !

Custom spirit
Seule moto conventionnelle exposée sur le stand de Yamaha à Tokyo, la Resonator est une 125 cm3 aux prétentions simples : être une bonne base de customisation, tout comme la SR 400.

Synergie de groupe !
L’originalité de cette moto réside dans certains de ses composants. Les flancs du réservoir sont faits du même bois utilisé à la fabrication des guitares de la marque ! Pour rendre la Resonator encore plus mignonne, le constructeur aux diapasons l’a ornée de gravures sur le silencieux et le bouchon de réservoir, réalisées selon les techniques employées sur les instruments de la famille des cuivres. De quoi séduire une clientèle jeune pas forcément habituée à tenir un guidon.

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le Dossier de Motomag « Yamaha agitateur de concept »

Publicité

Commentaire (0)

Publicité