Suit la Yamaha n°7 du Yart qui aligne des chronos en 1’44, ce qui semble la mettre à l’abri des velléités de la Honda TT Legends n°77, handicapée par un trio de pilotes inégal et quelques difficultés de réglages de partie-cycle.

18

Les sapeurs pompiers et leur Kawa n°18 sont malheureusement les premiers à faire les frais de ce début de course sous un ciel incertain. Alors 8e, Lucas de Carolis chute lourdement et rentre aux stands à la poussette : tout le coté droit de la moto est à refaire, ce qui renvoie ce team bénévole dans les profondeurs du classement (46e).

La plus grosse désillusion se lit dans les yeux des pilotes du team R2CL : Gwen Giabbani, Guillaume Dietrich et Dylan Buisson, habitués aux premières places aux seins des teams de pointe, gravitent actuellement aux alentours de la 20e place. Dur !

Superstock

En ce qui concerne la catégorie Superstock, notons l’extraordinaire départ de la Suzuki n°3 du Team AM Moto Racing (ex 110) : à l’issue du premier tour, elle était 3e ! Mais les trois premières heures de courses ont permis à la BMW du Team Penz 13 et au Suzuki Junior Team LMS n°72 de prendre l’avantage sur la n°3. La bataille pour la tête du la catégorie se joue entre la 8e et la 9e position au scratch. Un véritable coup de force pour ces machines bien moins préparées que leurs consœurs en Superbike.

Pour la suite de la course, la grande incertitude reste les gros nuages très menaçants qui rôdent au-dessus du circuit. Ce ciel très bas réserve son lot de surprises, les gouttes de pluie jouent au chat et à la souris avec les pilotes.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité