Et si Waze perdait son atout majeur, les alertes radars ? Gratuit, facile et précis, Waze a fait de nombreux adeptes, au point d’inquiéter les avertisseurs de zones de danger, tels Coyote. Mais la donne pourrait changer…

Cette application GPS communautaire a connu un succès exponentiel ces derniers mois. Les utilisateurs adoptent cette interface créée en Israël, et pas une autre, car elle est également connue pour donner l’emplacement des radars fixes comme des radars mobiles…

L’alerte radar est une fonctionnalité qui a fait la gloire du Français Coyote. Mais un décret du 4 janvier 2012, interdisant la possession d’un avertisseur aussi précis, avait contraint ce dernier à retirer la possibilité de signaler l’emplacement des boîtiers flasheurs fixes et mobiles, en les remplaçant par des « zones de danger » qui s’étendent sur 300 mètres en ville, 2 kilomètres sur route et 4 kilomètres sur autoroute. Beaucoup moins précis… Waze, start-up rachetée l’été dernier par Google pour 1,3 milliard de dollars (0,95 mds €), serait-elle en train de vivre la même histoire en France ?

La fonctionnalité « alerte radar » sur Waze vivrait ses derniers instants, selon une rumeur du web qui prend de l’ampleur. L’application est actuellement en cours de mise à jour. Et la nouvelle version est essayée par des utilisateurs en beta-test. L’un d’entre eux a remarqué que, dans l’interface sous Android, la fonctionnalité d’alerte radar avait disparu.

Nous avons contacté le service communication de Waze qui semble également dans le flou… « Rien n’est décidé ni officiel et les fonctionnalités restent les mêmes pour le moment », a-t-il répondu. Sans nier la rumeur, il semblerait que rien ne soit encore arrêté. Affaire à suivre…

Publicité
Publicité