En images

Anti-CT moto - Dordogne 6 octobre : du bruit à Périgueux Anti-CT moto - Dordogne 6 octobre : réceptacle idoine Anti-CT moto - Dordogne 6 octobre : décoration Anti-CT moto - Dordogne : 500 motards en colère

Ce 6 octobre, les manifestants ont rendu une visite à l’enseigne Dekra, la société d’origine allemande dont les comportements douteux en rapport avec ce projet européen, ayant bien remonté les motards. Bien sûr, la FFMC 24 n’a rien contre le centre de Périgueux en particulier, ni contre ses employés : c’était « l’entité » Dekra, le leader lobbyiste du CT en Europe, qui était visée. Rassurez-vous aussi, aucune dégradation n’a été commise. Mais la FFMC et la Fema attendent toujours que Dekra mette un frein à la désinformation (lire « Contrôle technique : Dekra persiste dans l’information orientée »).

Le Sénat contre le projet de règlement européen sur le contrôle technique ?

En France, la commission des affaires européennes au Sénat a rendu, ce jeudi 4 octobre, un avis défavorable sur la proposition de la Commission européenne d’instaurer un contrôle technique pour les deux-roues motorisés et de renforcer celui des véhicules légers et utilitaires. La FFMC se réjouit évidemment de ce revers infligé autant à la Commission européenne qu’à Dekra.

Donc, c’est bien une victoire de plus de la FFMC et de la FEMA qui ont mené seuls le combat.

À l’issue de notre manifestation, la FFMC 24 a rencontré le directeur du cabinet du préfet, représentant le préfet. Il a été informé de l’objet de cette manifestation du 6 octobre, et les militants lui ont fait part des revendications à caractère national des motards, à savoir les fausses bonnes idées de la sécurité routière.

Daniel Julliot - Correspondant 24

Publicité
Publicité