En images

Öhlins France change de directeur. Le nouveau envisage des efforts sur les prix de vente et souhaite élargir la proposition de la marque d’amortisseurs haut de gamme vers une clientèle plus diversifiée.

Après un parcours industriel dans l’automobile la chimie et le nucléaire, soit une carrière déjà bien amortie, Frédéric André, 40 ans, ingénieur de formation et « spécialiste du management » est le nouveau directeur de Öhlins France.

Ce nouveau boss des amortisseurs haut de gamme ne manque pas de ressort et entend, selon le communiqué de presse, « mettre sur pied une dynamique agressive, avec une baisse des tarifs publics mais également en proposant à nos points de vente de rejoindre un véritable réseau ». Autre crédo exprimé et qui semble tenir la route, en adéquation avec le premier, aller au-delà de la compétition, à la rencontre des préparateurs de customs, de café racers ou de quads, qui « n’osent pas toujours se tourner vers Öhlins pensant qu’ils n’y ont pas accès ».

Si cet homme, semble t-il déterminé, conserve une bonne détente en assurant et la compression des prix et la course en direction d’une clientèle plus variée, nul doute que Ohlins va amortir son choix tandis que la concurrence devra absorber un choc.

Publicité

Commentaires (3)

Publicité