April moto vient de conclure un partenariat avec l’équipementier Dainese dans le but de favoriser l’acquisition par les motards d’un airbag Dainese D-Air.
Ses assurés qui en sont équipés profitent de certains avantages :
- remboursement intégral du système D-Air lors d’un d’accident,
- 10 % de remise pour l’achat d’un produit de la ligne Dainese D-Air dans les magasins de l’équipementier participant à l’opération…

L’airbag permet une meilleure protection des motards. Il a fait ses preuves, tant dans la compétition où la plupart des pilotes en sont désormais équipés, que sur la route, où les professionnels que sont les gendarmes le plébiscitent.

« Nous équipons nos pilotes avec des combinaisons sur-mesure équipées de l’airbag Dainese, explique Marc Mothré, directeur du team de compétition April moto motorevents. La sécurité des concurrents est évidemment au cœur de nos préoccupations et ce système très élaboré, déjà éprouvé en MotoGP, leur garantit de la sérénité et plus de chances de repartir en cas de chute ». Cependant, entre un usage professionnel, extrême par définition, et une utilisation routière plus conventionnelle, la différence est importante.

Équipement de sécurité
Il est logique que les assureurs cherchent à favoriser l’acquisition d’un vêtement airbag : plus il y a aura de motards équipés, moins il y aura de sinistres avec blessures corporelles nécessitant indemnisation.

Cet équipement ne constitue toutefois pas un remède miracle propre à éviter toutes les lésions. En juin 2013, la commission 2-roues du Conseil national de sécurité routière (CSNR) s’est prononcée contre l’idée de rendre obligatoire l’airbag moto lors du passage du permis de conduire. Après avoir auditionné plusieurs spécialistes, parmi lesquels Yannick Leverd, chef de la rubrique Équipement de Moto Magazine. Pour consulter son avis, cliquer ici.

Le prix reste élevé
Il reste par ailleurs un problème de taille, le coût de l’équipement. L’acquisition d’un dispositif D-Air inclut le prix des capteurs sur la moto (M-Kit) à 499 € installation comprise, et le gilet (J-Kit) à 799 €, soit 1.298 €. Le prix grimpe à 2.161,30 € si l’on choisit la veste Touring (499 € pour le M-Kit + 1.662,30 €).

La remise en condition après un déclenchement est facturée 299 €, comprenant le coût de remplacement des « ballons » airbag, car les 2 bouteilles de gaz (hélium) y sont intégrées et ne peuvent être changées seules après un déclenchement même intempestif. La remise en condition est effectuée par l’usine Dainese sous 10 jours.

Dainese propose, de plus, une sorte de contrat « d’assurance » du dispositif. D’une durée de deux ans, ce contrat coûte 299 € (soit 149,50 €/an) et il prend en charge le reconditionnement du produit, autant de fois que nécessaire. Offre de lancement, ce contrat est gratuit jusqu’au 31 décembre 2015.

Et pour être complet, signalons que d’autres assureurs se sont déjà positionnés. La Mutuelle des Motards prend en charge cet équipement s’il est détérioré lors d’un accident, quelle que soit sa marque (remplacement ou réparation, y compris recharges de gaz et capteurs électroniques), au travers de la garantie Équipement.

« Mais le prix du D-Air Dainese dépasse le montant du capital de base de la garantie Équipement (1.000 €), explique la Mutuelle des Motards. Le conducteur doit donc souscrire à l’option optimale de garantie, qui double le capital couvert, s’il veut être indemnisé de l’intégralité de son équipement ».

Avancée
Le partenariat entre assureurs et équipementiers constitue une avancée, dans le sens où la diffusion à plus grande échelle de l’airbag moto contribuera à la diminution de son prix d’achat et à l’amélioration de son ergonomie, donc à la sécurité des motards. Mais le pas à franchir vers sa démocratisation passe inévitablement par une baisse des prix. Ou par des incitations financières plus conséquentes encore des institutionnels partenaires de la sécurité routière.

5 étoiles au classement SRA

Le SRA, qui teste et classe les antivols pour motos et scooters, a accordé la note de 5 étoiles à l’airbag Dainese D-Air Street. « Il ne faut que 45 millisecondes pour remplir les 12 litres de volume de l’airbag du gilet, précise April moto. Le dégonflage est progressif et automatique, assurant une protection pour 5 secondes après l’impact ».

Dainese poursuit une politique de partenariat dans la moto afin de promouvoir ce produit visiblement fiable. En 2014 était présentée une Ducati Multistrada D-Air intégrant de série les accessoires nécessaires pour déclencher le système de coussins protecteurs. Au salon de la moto de Milan, en novembre 2014, Peugeot dévoilait un scooter 400 Metropolis D-Air, non commercialisé pour l’instant.


Pour en savoir plus

- Lire l’enquête sur les équipements de protection individuelle dans Moto Magazine n°300 (septembre 2013)
- Découvrez chaque mois les tests d’équipements du motard, 100 % indépendants, en vous abonnant à Moto Magazine
- Le site de la Mutuelle des Motards

Publicité
Publicité