le stationnement non génant doit être toléré

Les motards franciliens demandent à ce que le stationnement non gênant soit de nouveau toléré sur les trottoirs de la capitale.

Alors que la Préfecture de Police verbalise de manière éhontée et contraire à la tolérance écrite en 1994 par le Préfet de Police lui-même, et que la Mairie de Paris refuse d’agir pour la place du deux-roues dans Paris (en 2004, moins de 1.000 places seront construites alors qu’il en manque plus de 100.000), la Fédération Française des motards en Colère de Paris a décidé d’agir et de fabriquer elle-même des emplacements de stationnement.

Parking à vélos= oui, parking à motos =non

Pourquoi la création de places sur les trottoirs n’est pas possible pour les motos, alors qu’il n’y a pas de problème pour les vélos ? La loi est pourtant la même pour ces deux véhicules !

Depuis plus d’un an, la Mairie et la Préfecture font traîner la création de places de stationnement sur les trottoirs, arguant de soi-disant problèmes techniques et juridiques. Pourtant, ayant là une réelle volonté politique, la Mairie a su fabriquer très vite des emplacements pour les vélos (qui sont pourtant considérés comme des véhicules ! ), sur les trottoirs, dans le cadre de Paris-Plage. Etant encore une fois oubliés et prônant un partage de l’espace public, les motards ont créé des places de stationnement à côté de celles pour les vélos, absolument non gênantes.

La FFMC 75 crée ses propres places de parking

Création de place devant la Direction de la Voirie et des Déplacement de Paris.

Enfin, et pour demander à la Mairie de réagir pour régler simplement le manque de stationnements et la verbalisation abusive, la FFMC a crée d’autres emplacements sous les fenêtre de la Direction de la Voirie.

La FFMC demande la Préfecture de Police et la Mairie de Paris, qui se renvoient la balle, à agir et à stopper la verbalisation du stationnement non gênant.

Fabrice Vidal

Photos S. Tetart

Voir aussi : ffmc 75

Publicité

Commentaire (0)

Publicité