Avant de pouvoir s’inscrire au Tourist Trophy, la célèbre course sur l’Ile de Man en Grande-Bretagne, il faut participer au Manx GP. Pour faire simple, il s’agit de l’antichambre du TT, qui se déroulait du 22 août au 4 septembre 2015. On compte tous les ans des Français qui viennent y tâter du bitume gallois. Certains repartent effrayés et dégoutés du circuit. D’autres, comme Morgan Govignon, y prennent goût. C’est ce qu’il nous fait partager sur son blog.

Carnet de bord virtuel
Dans ce carnet de bord virtuel, Morgan Govignon arrive plutôt bien à retranscrire ce qu’un pilote peut ressentir en roulant sur le tracé mythique, et comment une course se déroule sur l’île de la moto. Il tient un journal dans lequel il énumère chaque étape de son aventure outre-Manche. Morgan partage ses péripéties avec l’internaute dans les moindres détails, ce qui donne une réelle impression d’immersion.

Tout y est décrit, de l’action en pleine séance d’essai comme des anecdotes de paddocks. Cette diversité rend le récit de M. Govignon beaucoup plus vivant qu’un banal compte-rendu de course. On pourrait, peut-être, reprocher au narrateur de s’étendre un peu sur certains faits qui semblent anodins mais lorsque l’inspiration et la passion parlent, impossible d’être évasif...

La victoire, c’est de voir le drapeau à damier
C’est la deuxième participation de Morgan au Manx GP. La première année, il avait finit 27e de la catégorie Newcomers, réservée aux premières inscriptions comme son nom l’indique. Le représentant du moto-club Fleur de lys participait à cette manifestation en Junior cette année. Il termine à la 31e place (sur 60 coureurs !) en bouclant un tour en 20 minutes et 19 secondes à plus de 175 km/h de moyenne, au guidon de sa Kawasaki ZX-6R de 2008.

Mais comme le précise si bien l’auteur, le chrono, la vitesse ou même la place, tout ça c’est des broutilles car la vraie performance, c’est de passer la ligne d’arrivée. Le Manx GP, c’est tout aussi dangereux dangereux que le TT et il faut pas rouler au-dessus de ses pompes. Morgan l’exprime parfois avec un ton familier mais au fond, c’est ce qui fait tout le charme de cette histoire. Ces récits procurent la sensation que le pilote parle comme si il était face à l’internaute.

Pour connaître la suite cette épopée qui a captivé la rédaction, n’hésitez pas à vous rendre sur le blog de Morgan Govignon

Les photos de Morgan Govignon viennent du blog Isa Info Circuits Moto (en course) et du site du moto-club Fleur de Lys (portrait)

Dans la Boutique Motomag.com

- À lire notre reportage sur le Manx GP, dans Moto Magazine n°318 (juin 2015)
- Nouveau le DVD documentaire « Road » sur la dynastie de pilotes Dunlop
- À voir absolument le DVD « Tourist Trophy La course de l’extrême »

Publicité

Commentaire (0)

Publicité