La Fédération française des motards en colère de Loire-Atlantique (FFMC 44) a mené plusieurs opérations destinées à marquer l’opposition des motards au projet de contrôle technique à la revente d’un deux-roues motorisé, le samedi 30 janvier : quatre centres de contrôle Dekra à Nantes ont été décorés au papier-toilette…

Ce contrôle technique, la Sécurité routière a prévu de le mettre en place à l’horizon de 2017. Mais partout en France, un grand nombre de motards n’en veut pas. À Nantes, ils se sont exprimés de manière plutôt récréative, sans causer aucune détérioration de matériel.

Coup-de-poing
Malgré une pluie glaciale, la motivation était bien au rendez-vous. Une vingtaine de motards en colère ont fait la tournée des centres de contrôle technique. Dans leur collimateur, l’enseigne Dekra, qui est pour eux, depuis 2012, la principale instigatrice de cette mesure.

Façades décorées
Arrivés sur place, il ont décoré les devantures des centres de contrôle technique en jetant des rouleaux de papier-toilette dessus. Les militants ont également accroché des banderoles avec un message très clair : « Non au contrôle technique des 2RM - « Dekracket » interdit ! ».

Non au racket
Car le principal reproche des motards en colère se situe sur l’inutilité de cette mesure :
« C’est sans lien avec la sécurité routière, explique la FFMC 44. C’est inefficace et surtout c’est un véritable racket ». Ce qu’elle craint également, c’est que cette visite obligatoire, initialement à la revente d’un véhicule, ne devienne périodique et pour tous par la suite. « Cela a été fait de cette façon pour l’automobile », ajoute un militant.

Rideaux fermés
Habituellement ouverts le samedi, deux centres avaient fermé leur rideau. Un troisième a tiré le portail en entendant le groupe de motards arriver. « La peur de motards très déterminés commence à naître dans les centres de contrôle technique », pensent les motards en colère nantais. Les militants n’en demandent pas tant, mais espèrent bien que cette mobilisation fasse écho aux oreilles de la direction nationale de Dekra.

La FFMC 44 a annoncé à l’issue de son action qu’elle ne baisserait pas les bras et promet d’ores et déjà d’autres opérations. En attendant, vous pouvez signer la pétition en ligne sur le site Stop Contrôle Techique 2 rm.

Dans la Boutique Motomag.com

- Portez le tee-shirt « Anti-contrôle technique moto »

 - 
Publicité
Publicité