Article

Équipement, finition et ajustage ont réellement progressé. Les valises latérales communiquent entre elles par un petit tunnel et leur capacité a été augmentée. Le twin a été remanié et atteint 680 cm3 (+ 33 cm3) : profil des cames plus agressif, culasses au profil hémisphérique à quatre soupapes et l’injection remplace les carburateurs à dépression. Résultat : 1,2 m.kg de couple et 10 chevaux supplémentaires.

La Honda 700 Deauville est une citadine accomplie. Un bon rayon de braquage et une boîte de vitesses douce y sont pour beaucoup. Ajoutez à cela une position de conduite sans contrainte et un poids bien réparti. Seul le twin, un peu bruyant, n’est pas en harmonie avec l’orientation cossue de la moto.

Sur les petites routes, la Honda gratifie d’un réel plaisir de conduite. Très stable, elle se moque du revêtement et procure un réel sentiment de sécurité, bien aidée par des pneus sportivo-GT et des suspensions assez fermes.
Le freinage au pied, couplé avant-arrière, permet d’asseoir la moto et d’éviter les transferts de masse qui perturbent l’équilibre. L’ABS (en option) se fait discret et ne vient pas perturber les freinages appuyés.

Sur autoroute, les kilomètres défilent sereinement tant la protection est excellente. La moto garde son cap quelle que soit la vitesse. Moins à la peine que la Honda 650 Deauville lors des dépassements, elle manque encore un peu de coffre et d’allonge.
On se surprend parfois à rentrer une vitesse pour se relancer. Mais globalement, la nouvelle peut légitimer son statut de GT.

Vidéo de présentation Honda du Mondial 2006 : 700 Deauville

Flash Video - 3.6 Mo
Honda 1/2

Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo

Chargement du lecteur...

Honda 1/2

 - 
Infos en plus
Publicité