Et c’est reparti pour la traditionnelle « Journée sans voiture » parisienne. Ce jour béni des amateurs de mobilités douces, tombe cette année le dimanche 27 septembre. De 11h à 18h, vous ne pourrez donc pas circuler dans Paris en camionnette, voiture, moto ou scooter, et ce que votre véhicule soit thermique ou électrique. Car l’objectif de cette journée n’est pas tant de réduire les émissions polluantes que de privilégier les mobilités douces : marche, vélo, trottinette, gyropode...

Cette édition est la 4e à interdire tout Paris à la circulation (exception faite du périphérique dont certaines bretelles seront toutefois fermées) alors que les deux premières éditions n’interdisaient la circulation que dans les arrondissements centraux.
Pour vous inciter à laisser votre véhicule à moteur au parking, une ristourne de 30 à 40 % sera concédée dans les parkings de la ville par Indigo et la Saemes (Société anonyme d’économie mixte d’exploitation du stationnement de la ville de Paris).

Notons que cette édition 2020 semble moins fédératrice que celle, particulièrement pluvieuse, de l’année dernière qui avait vu Bobigny, Les Lilas, Aubervilliers et le Pré-Saint-Gervais rentrer dans la danse. Ces 4 communes de banlieue limitrophe semblent peu disposées à renouveler l’expérience.

135 € d’amende
Dans tous les périmètres « Paris respire » (voir carte ci-dessous), seuls les bus, taxis et véhicules de secours pourront circuler à 20 km/h maximum. Dans les autres zones de la capitale, auxquels pourront également accéder les VTC, la vitesse sera limitée à 30 km/h.
Les riverains véhiculés pourront passer les barrages filtrants à condition d’être en possession d’un justificatif de domicile et « d’emprunter le trajet le plus court » pour éviter sans doute que la vision de leur automobile ou motocyclette n’offusque ceux occupés à célébrer cette ville « entièrement libérée des circulations motorisées ». Les contrevenants s’exposent à une amende forfaitaire de 4e classe, soit 135 €.

Idéal pour célébrer la pérennisation des « coronapistes » ?
Paris vous invite donc ce jour à vous initier aux « mobilités non polluantes », qu’il s’agisse d’un vélo, d’un gyropode, d’un skate, de rollers ou d’une trottinette. Ce sera aussi une occasion rêvée de tester les 50 km de « coronapistes » qui - surprise ! - vont être pérennisés par la ville.

JPEG

La carte de « Paris Respire » pour savoir où ne pas dépasser les 20 km/h

Publicité

Commentaire (0)