Début juillet, le circuit ardennais s’est transformé en véritable musée roulant, à l’occasion de la quatorzième édition de la Bikers’ Classics sur le circuit belge de Spa-Francorchamps.

Beau programme
Épreuves d’endurance et courses chronométrées, comptant pour le championnat européen, belge et allemand, ont animé le week-end, sans oublier les expositions de motos, la bourse aux pièces et le village marchand. Plus de 45 ans d’histoire de la moto étaient retracés au travers de machines de Grand Prix de 250 cm3 à 750 cm3, de Superbike, de side-cars, des plus anciennes aux plus récentes... avec également la présence de pilotes de renom.

Pilote de renom
Dès le samedi après-midi, les choses sérieuses ont commencé. Bradley Smith, le jeune pilote britannique de MotoGP (6e en 2015), qui sera pilote officiel KTM en 2017 sur la RC 16, a pris la piste sur une Yamaha ROC de 500 cm3. Il était suivi de près par d’autres pilotes au nom évocateur tels Agostini, Sarron, Chemarin ou encore Radigues pour ne citer que ceux-là. La catégorie side-car a aussi apporté son lot de stars avec notamment les champions du monde Rolf Steinhausen (en 1975 et 76) et Bennie Streuer (en 2015). Ce dernier a sans doute été à bonne école puisqu’il n’est autre que le fils d’Egbert Streuer, qui a été triple champion du monde en 1984, 85 et 86.

Vidéo : le tour du circuit de Spa en caméra embarquée sur la Kawasaki Avinta de Gérald Armand

4 heures de Spa
Mais le moment le plus attendu du week-end était sans nul doute la 10e édition des 4 Hours of Spa Classic. Cette épreuve fait partie de l’European Classic Series, un championnat qui se déroule en trois courses. La première course avait eu lieu en avril dernier, à l’occasion de la Sunday Ride Classic.

Il est 20 heures lorsque la soixantaine de pilotes prend un départ façon Le Mans (c’est-à-dire chacun courant jusqu’à sa machine). Invité prestigieux de cette course, John McGuinness, légende vivante du Tourist Trophy avec plus de 20 victoires à son actif, faisait équipe avec son compatriote Steven Neate, dans le team Neate Racing Powered by Motul. Même si l’équipage courrait hors classement, puisque trop jeune (John ayant moins de 50 ans), il ne s’est pas contenté de faire de la figuration, loin de là.

Sur le podium
Après un départ prudent qui le plaçait aux alentours de la cinquième place, le commandement des opérations est rapidement pris par le team Force de Gregory Fastré et Richard Hubin, grands favoris après leur impressionnante pole position et leur victoire au Castellet lors de la Sunday Ride Classic. Malheureusement, à 1 heure de l’arrivée, Hubin, sur la machine de tête a chuté (plusieurs côtes cassées et épaule), laissant la place libre à l’équipage Mc Guinness/Neate qui terminera en tête pour un podium d’honneur.

Prochain rendez-vous
Le classement officiel de l’European Classic Series permet aux Hollandais du team Roadrunner (Van Der Mark/Brand) d’accéder à la première marche du podium, juste devant le team Taurus (Cantalupo/Caprara). Stéphane Mertens et son équipier Dickinson s’offrent un nouveau podium à Francorchamps.
La finale se déroulera à Aragon, en Espagne, le 28 octobre prochain.

À toute vitesse
Mais Spa, ce n’est pas que l’endurance. Une manche allemande du CSBK et du Pro Classic Race ainsi que le Championnat belge de Classic GP et de l’IHRO a permis aux pilotes professionnels ou amateurs de se mesurer sur ce magnifique tracé belge.
La grande parade sur le circuit était un autre moment fort qu’il ne fallait louper sous aucun prétexte. Près de 1 000 motos, emmenées par un impressionnant peloton de side-cars, a fait un tour de piste pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Si vous voulez vivre un grand moment de fête, notez déjà les dates de la prochaine édition de cet évènement, qui aura lieu les 1er et 2 juillet 2017.

Dans la Boutique Motomag.com

DVD Mythique Tourist Trophy
DVD Agostini, le roi des champions

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité