1.100 policiers et gendarmes ainsi qu’une vingtaine de radars étaient mobilisés dans le cadre de contrôles à l’occasion des 24 Heures du Mans. Résultat de ce véritable « traquenard à motard » : 76 retraits de permis de conduire immédiat, 41 conduites sous l’emprise de l’alcool et 52 conduites sous l’emprise de stupéfiants. En très grande majorité, les contrevenants n’étaient pas sur deux roues mais quatre ! Les contrôles, intensifiés depuis des années, ne nuisent a priori pas à la fréquentation de ce grand rendez-vous motard : 92.070 spectateurs se sont rendu sur cette course soit 10% de mieux que l’an dernier.

Publicité
Publicité