Le Dourdou : 15 ans de passion moto !
Le Dourdou ? Drôle de nom pour un rallye ! Il s’agit en fait du nom de la petite rivière qui traverse le village de Villecomtal (Aveyron), épicentre de l’épreuve. Ce cours d’eau symbolise à lui seul la convivialité de l’évènement. Les 150 participants du rallye se retrouvent chaque année au camping municipal qui longe les rives du Dourdou. Tout le village se mobilise derrière le moto-club pour cet évènement initié en 2002 par une bande de copains désireux d’organiser, chez eux, un évènement moto.

Epreuve nocturne
L’édition 2017 démarrera, comme à l’accoutumée, le vendredi soir par l’étape de nuit qui comporte un parcours routier de 179 km et 4 spéciales. Ces secteurs chronométrés se dérouleront à Mouret sur 2,9 km et à Golinhac sur 3 Km. Le samedi, ce seront encore 300 km et 8 spéciales au programme. Le traditionnel aligot géant marquera, dans la soirée, la fin de l’épreuve. Concurrents, spectateurs et villageois s’y côtoient.

Avant dernière ligne-droite du championnat ! (façon de parler)
La ligne droite n’est pas, en effet, le propre de la région. Les pilotes doivent plutôt s’attendre à des petites routes qui tournicotent. Elles sont légion dans l’Aveyron. Le département accueille d’ailleurs, en plus du Dourdou, le rallye automobile du Rouergue.

Titres en vue !
Après le Rallye de l’Ain, les positions restent serrées aux classements Elite-SW Motech et Rallye 1 entre l’actuel leader, Bruno Schiltz sur la KTM 1290 Super Duke R du team CTM 83 et Christophe Velardi (1er l’an passé) sur la Ducati 1200 Multistrada du team Ducati West Europe (leader virtuel si l’on applique la règle des jokers : moins quatre étapes). Derrière, Laurent Filleton (KTM 1290 Super Duke R-KTM France) complète le podium. Il est talonné par Julien Toniutti victorieux dans l’Ain. Julien continue son championnat avec des motos différentes et pilotera au Dourdou l’Aprilia 1100 Tuono – Team Avon France de Sébastien Fassouli.
Ensuite, les positions sont assez serrées entre Kevin Cheylan (Ducati 967 Hypermotard), Maxime Delorme (Yamaha MT 09), Florent Derrien (Triumph 675 Street Triple-Team Iniside / ASMACO) et Benoit Nimis (Yamaha MT 10) qui devront mettre les bouchées doubles pour espérer accéder au podium.

Dans les autres catégories aussi…
Les jeux ne sont pas faits non plus en Rallye 2-Techno Globe où Tanguy Brebion (Husqvarna 701 SM), Davy Gambino (KTM 690 Duke R) et Sonia Barbot (KTM 690 Duke R-KTM France) - qui nous livrait ses conseils de pilotage en 2015 - tenteront de résister au retour de Maxime Mettra (KTM 690 Duke R).
Chez les Rallyes 3, beau duel en perspective entre les KTM 390 Duke de Romain Cauquil et Julien Alifat, sûrement perturbé par Nicolas Derrien (Suzuki 400 DRZ Team Iniside / ASMACO) et Ludovic Forestier (Kawasaki 500 GPZ).
Idem chez les side-cars où Galvani / Bresse résistent à Amblard / Garcia et aux Chanal père et fils. En catégorie Vétéran, Nick Ayrton (Suzuki 1100 GSXR- Team Iniside / ASMACO) a repris le leadership sur Jean-Jacques Mondoloni (KTM 1290 SDR) et Jacques Grandjean (Suzuki 1000 GSX-S). En Anciennes rien n’est joué non plus entre la BSA 500 de Christian Lacoste et la Honda 900 Bol d’Or de Philippe Colliot…

Voilà qui promet, à tous les niveaux, de belles joutes sportives. A ne manquer sous aucun prétexte !


Si cela vous tente, vous pouvez consulter le superbe site du Dourdou où vous trouverez toutes les infos nécessaires et les résultats en direct :
https://rallyedudourdou.fr/

Sans oublier bien sûr le site des Rallyes Routiers :
http://www.rallyes-routiers.com/

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité