Les usagers à deux-roues motorisés (2RM) n’acceptent plus la surenchère réglementaire et punitive menée à leur encontre depuis ces cinq dernières années.

Mortalité en baisse constante
Alors que la mortalité des motocyclistes est en baisse constante (-12 % depuis 2010 selon l’Observatoire de la sécurité routière ONISR), alors que l’usage des 2RM est un atout en ville, nous n’avons vu se multiplier que des contraintes élaborées par la Direction de la sécurité routière (DSR) et par les ministres de l’Intérieur successifs.

Bientôt les législatives
Les Motards en colère, citoyens à part entière, interpellent donc les candidats aux prochaines élections législatives pour exiger une sécurité routière avec les usagers et non contre eux... et une reconnaissance de leur mobilité au quotidien.

Les radars, la vidéo-surveillance et la vidéo-verbalisation, la justice automatique numérisée et les fichiers, l’obligation de dénoncer, les restrictions de circulation en ville pour les 2RM de plus de 15 ans, des routes privées de plus en plus chères et des routes publiques de plus en plus dégradées... les 3,8 millions d’usagers de deux-roues motorisés n’en veulent plus !

14 manifs FFMC et de nombreux points de rendez-vous

Les antennes départementales de la FFMC organisent 14 manifestations ce 13 mai ; de nombreux points de rendez-vous sont également annoncés pour que les motards convergent en cortège vers les villes où ont lieu les manifestations.
Tous les rendez-vous figurent par ici !

En manifestant dans plusieurs villes de France (14 départements) le samedi 13 mai, la FFMC adresse un message à ceux qui briguent un mandat d’élu du Peuple à l’Assemblée nationale pour leur rappeler que la FFMC est, depuis 1980, une force de propositions et d’actions en faveur d’une sécurité routière pour tous, avec les usagers et non contre eux.

Les contre-propositions de la FFMC
Soucieux de leur sécurité, les usagers à moto et scooter ont leur mot à dire ! La FFMC émet de nombreuses propositions dans son « Manifeste pour une meilleure sécurité routière des deux-roues motorisés ». Elles ne trouvent, hélas, que peu d’écho auprès des autorités.
Pour consulter le Manifeste FFMC, cliquez ici !

Publicité
Publicité