Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1937/1937
1785/1937
1436/1937
1344/1937
1242/1937
753/1937
707/1937
678/1937
573/1937
568/1937
555/1937
547/1937
498/1937
464/1937
356/1937
340/1937
318/1937
313/1937
306/1937
303/1937
277/1937
274/1937
233/1937
213/1937
motomag.com
Essais

Kawasaki 125 KMX
 Bilan occasion  

 

1986-2002

Catégorie

Trail / Supermotard

Cylindrée

125 et moins
Kawasaki 125 KMX

Partie cycle rigoureuse et moteur vif, La Kawa s’accommode aussi très bien à la sauce urbaine où sa facilité d’utilisation et sa fiabilité font des merveilles.

Suite de l'article >>>

Le Pour Le Contre
+ Idéale pour s’initier aux randos TT - Confort spartiate
+ Moteur efficace, même bridé - Amortisseur au rabais
+ Fiable et économique  
EN IMAGES


Commentez l'article (2 commentaires)

Bien que je ne sois plus propriétaire de KMX, j’en ai possédé une pendant 6ans. Je l’ai achetée neuve, en 99 et en ai fait un usage intensif, surtout en aglomération. C’est certainement là qu’elle est le plus efficace, pour monter les grands trottoires, nerveuse, maniable et solide. Je l’ai aussi (...)

Dernière petite annonce Kawasaki

Voir LA COTE

VOTRE DEVIS D'ASSURANCE EN LIGNELe tarif de l'Assurance Mutuelle des Motards

Dans nos éditions

- Retrouvez le supplément "Guide du 125" paru dans Moto Magazine n° 230, septembre 2006.
- Commandez en ligne le guide Pratique Hachette : Deux-roues en ville Un guide indispensable pour tous

MEMO

- Partie cycle : fuyez les modèles qui ont déjà roulé en TT. Hormis les préjudices esthétiques inévitables, cet usage martyrise aussi le rayonnage, les jantes et tous les roulements (roues, direction, bras Uni-Track).
- Moteur : vérifiez qu’il n’a pas été bricolé. Qu’il fonctionne avec un silencieux d’origine et un boîtier de filtre à air non constellé de trous... Demandez les factures du réalésage au-delà de 40 000 km.
- Frein avant : limite en usage intensif, le disque est trop sollicité et s’use plus vite que sur d’autres machines. Assurez-vous qu’il n’est ni voilé, ni trop entamé (rayures de plus d’un mm).
- Radiateur : il est incompatible avec certains liquides de refroidissement, qui encrassent les colonnes en formant un dépôt pâteux sur les parois. Ouvrez donc le bouchon (à froid SVP) pour traquer cette bouillie ignoble.

Tags

Kawasaki - Essais
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer  

La lignée des KMX

Le modèle est présenté en 1986. Il prend avec panache la relève de la vieillissante KE.

Sa conception très moderne le place d’emblée au sommet de la catégorie (deux disques de frein, valve à l’échappement, refroidissement liquide). Il n’en sera détrôné qu’en 93 avec l’apparition de la KDX 125. Hormis les coloris, le modèle est inchangé depuis sa sortie, gage de valeur sûre. La lignée s’arrêtera avec la dernière version de 2000 à 2002 légérement retouchée côté look.

Points à surveiller

Sélectionner avec soin une moto qui n’a pas goûté aux séances d’initiation au TT.

Celles-ci laissent beaucoup de rides (rayons détendus ou cassés, radiateur perforé, amortisseur et fourche usés...). Le moteur se montre plus endurant que les autres mono cylindres deux-temps sportifs. La segmentation résiste plus de 20 000 km et le premier réalésage n’intervient qu’à partir de 40 000 km.
- C’est à cette même période que l’embrayage commence à donner des signes de fatigue. Sur une telle machine, vérifiez bien que ces opérations ont déjà été réalisées, sous peine de facture salée (environ 3500 F le tout !). Le reste de la machine supporte bien les outrages du temps.
- Seul le pot rouille de partout, mais il ne se perce heureusement pas. Évitez les machines dites "débridées".
- Elles consomment 1,5 litre en plus tous les 100 bornes et nécessitent des boules Quies pour conduire... En plus, la mécanique devient capricieuse et les séances de kick ou de poussette fastidieuses.

Jeff Copin - 14/01/1998

Nos derniers articles

Kymco Xciting 400i : le plus « sportif » des moyennes cylindrées

Dans sa catégorie, ce scooter taiwanais Kymco offre des performances dynamiques dignes de ses concurrents. Il doit cependant mieux faire en terme de protection et de rangement

Morini 501 Excalibur : routier mais délaissé !

La Moto-Morini 501 Excalibur, bonne routière par ses qualités dynamiques et son confort n’a pas connu le succès qu’elle aurait mérité.

Honda CB 650 F : un roadster posé

Nouveau 4-cylindres, châssis inédit, la CB 650 F devient le porte-étendard de la gamme roadster moyenne cylindrée chez Honda. Facile et agile, cette moto manque pourtant un peu de piquant.

Rieju City Line 300 : l’alternative espagnole

Spécialisée dans les petits cubes et la moto 125, la firme espagnole Rieju se lance désormais sur le marché du scooter GT. Dans sa nouvelle gamme, un 300 cm3 baptisé City Line, d’origine italienne, revu aux standards catalans : olé olé !

Triumph 1700 Thunderbird LT : pas encore du tonnerre

Pensée pour le voyage, la Triumph 1700 Thunderbird « LT », pour « Light Touring » assume bien son rôle. Mais dans un confort qui confine presque à l’ennui, par manque de sensations mécaniques.

Nous suivre sur
le web