La sortie de la « loi des 100 chevaux », imposée à la France par le règlement UE 168/2013 du 15 janvier 2013, est effective pour toutes les motos répondant à la norme Euro 4.

Le « retrofit », à savoir la remise en configuration native des machines à la norme Euro 3 équipées d’un ABS, neuves ou déjà immatriculées, devait être autorisé au 1er janvier 2016.

« Or, à ce jour, aucun texte ne permet aux professionnels de livrer ces motos en version européenne et à leurs clients de les immatriculer », déplore Nadine Annelot, présidente de la Fédération Nationale du Commerce et de la Réparation du Cycle et du Motocycle (FNCRM). « Plus d’une centaine de modèles, toutes marques confondues, sont concernés.

Crise
Face à cet état de fait, les clients retardent leur achat, mettant en difficulté la trésorerie d’un grand nombre de très petites entreprises (TPE) déjà lourdement impactées par la crise économique : depuis 2009, le nombre des immatriculations a quasiment été divisé par deux ».

Mutisme
« En dépit des demandes répétées des associations professionnelles puis des associations d’utilisateurs, les pouvoirs publics restent murés dans un mutisme incompréhensible alors que depuis 2013, le règlement européen leur offrait la possibilité d’autoriser le rétrofit », constate Nadine Annelot.

Survie
« Faudra-t-il que, comme d’autres acteurs économiques, ceux de la filière moto descendent dans la rue pour se faire entendre ? La FNCRM demande au gouvernement de tenir ses engagements en publiant au plus vite un texte permettant le retour à leur puissance nominale des machines équipées d’un ABS. Il en va de la survie de centaines d’entreprises et, partant, de milliers d’emplois. »

Lisez tous nos articles sur ce sujet brûlant et réagissez dans les commentaires !

- 100 chevaux : des parlementaires s’engagent auprès des motards
- 100 chevaux : faute d’informations, les professionnels alertent le gouvernement
- « KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »
- 100 chevaux : « L’administration française traîne des pieds »
- 100 chevaux : « Le silence n’a que trop duré ! »
- 100 chevaux : les internautes en colère !
- 100 chevaux : fin du suspens pour les motos Euro 3… dans quelques semaines
- Bridage et débridage : le gouvernement plonge la moto dans une incertitude nocive

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité
Publicité