Depuis le début de l’année 2016, les motards et la filière motocycle sont dans l’attente d’un décret mettant fin au bridage des deux-roues motorisés à 100 chevaux, et d’un arrêté ministériel définissant les véhicules qui seront concernés.

Or, ce décret n’a toujours pas été publié et il se pourrait qu’il ne le soit pas avant plusieurs mois…

Le Club du deux-roues motorisé, cabinet de lobbying composé de parlementaires, d’élus locaux et de constructeurs, exprime son inquiétude. Il a ainsi saisi le Premier ministre Manuel Valls dans un courrier en date du mercredi 17 février. Ce courrier est signé des co-présidents du Club, le député PS de la Manche Stéphane Travert, le député Les Républicains du Var Philippe Vitel et le député Radical Jérôme Lambert, et se fait le reflet des inquiétudes du secteur.

Il indique que : « dans un contexte d’urgence pour la filière, nous serions reconnaissants [au gouvernement] de bien vouloir nous préciser la date de publication de cet arrêté ».

Le Club du deux-roues motorisé souhaite que cette situation trouve une issue rapide à la fois pour les clients qui ne peuvent être livrés de leur véhicule et pour les professionnels du secteur qui se trouvent dans une situation financière délicate. Le club et ses membres restent attentifs à ces évolutions.

JPEG - 277.6 ko
Le Club 2-roues motorisés : Éric de Seynes, président de la branche 2-roues de la Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle (CSIAM) et Thierry Archambault, président délégué (en haut de gauche à droite) ; Philippe Vitel, député du Var, Stéphane Travert, député de la Manche et Jérôme Lambert, député de Charente.

Le député Jérôme Lambert avait de son côté déjà alerté le gouvernement, par une question à l’Assemblée nationale, restée sans réponse.
Motomag.com s’en était fait écho le 5 février :

À lire : l’interview du député Jérôme Lambert

Lisez tous nos articles sur ce sujet brûlant et réagissez dans les commentaires !

- 100 chevaux : « le gouvernement étrangle le marché » selon les pros
- 100 chevaux : faute d’informations, les professionnels alertent le gouvernement
- « KTM a pâti de l’attente sur les 100 chevaux »
- 100 chevaux : « L’administration française traîne des pieds »
- 100 chevaux : « Le silence n’a que trop duré ! »
- 100 chevaux : les internautes en colère !
- 100 chevaux : fin du suspens pour les motos Euro 3… dans quelques semaines
- Bridage et débridage : le gouvernement plonge la moto dans une incertitude nocive

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité
Publicité