Accueil > En attente de décision > Vol de moto : bientôt l’ADN pour confondre les voleurs ?

Vol de moto : bientôt l’ADN pour confondre les voleurs ?

mercredi 31 janvier 2007

Retrouver les voleurs d’une moto devrait devenir plus facile. Du moins, si l’on en juge des moyens inhabituels mis en œuvre pour retrouver ceux qui ont dérobé le scooter du fils de Nicolas Sarkozy. La polémique s’accroît quant à l’influence, personnelle, du ministre concernant les actions de police.

Neuilly, 7 janvier 2007. Le scooter d’un des fils de Nicolas Sarkozy est volé à Neuilly (92). Il est retrouvé dans la nuit du 17 au 18, sur le parking d’une cité de Bobigny (93). Jusqu’ici, une banale affaire de vol qui se termine bien. Ce sont les méthodes employées pour retrouver les voleurs qui sont hors du commun, les enquêteurs n’ayant pas hésité à recourir à des tests ADN.

JPEG - 43 ko
Le fils de M Sarkozy n’avait pas attaché son scooter. Dommage, il aurait pu éviter à son père une polémique dont il se serait sans doute passé en cette période de campagne électorale.

Procédure disproportionnée
Un policier déclarait au Parisien, qui a rendu l’affaire publique, que l’enquête a été « bien menée » avec des procédés « classiquement utilisés ». De son côté, Joaquin Masanet, secrétaire général de l’UNSA police interrogé par Le Monde, affirme que ces méthodes sont « très très rares pour un vol de deux-roues ».

Cela n’étonnera personne, sachant qu’officiellement, seuls 6.908 vols ont été élucidés sur un total de 85.167 en 2006. Et que les analyses ADN sont habituellement utilisées dans des affaires de viol ou encore de grand banditisme !

Rires des uns, indignation des autres, colère de Nicolas
À la FFMC, on se contente de rire de la situation. « Cette histoire est assez marrante, mais elle n’est pas représentative du quotidien des motards », précise Frédéric Brozdziak, membre du bureau national. Au plan politique, l’affaire indigne. François Bayrou, candidat UDF à la présidentielle, se choque d’une « France des deux poids, deux mesures ». Au PS, la réaction est similaire.

De fait, difficile de nier que le scooter du fils du ministre de l’Intérieur n’a pas subi un traitement de faveur. Pourtant, Nicolas Sarkozy s’offusque. Il semble accuser ses adversaires politiques d’être à l’origine de la médiatisation de l’information, pour le décrédibiliser. « Les policiers font leur travail, je vous demande de laisser mes enfants en dehors de tout cela », déclarait-il, rajoutant du ridicule à une situation qui n’en manquait pourtant pas.

G. Acerra

À lire dans Moto Magazine :

- L’enquête "Mais combien sommes-nous ?", parue dans le n°234 (février 2007). Une enquête sur le nombre de deux-roues motorisés en France, ainsi que sur le nombre de ceux qui sont volés. Des chiffres qui amènent notamment à relativiser les statistiques de la Sécurité routière.

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?