Accueil > En attente de décision > Stéphane Chambon : officiel Kawasaki

Stéphane Chambon : officiel Kawasaki

mercredi 18 janvier 2006

JPEG - 12 ko
Le pilote de Carpentras sera officiel Kawasaki en Mondial supersport en 2006. Une manière de rebondir, après son titre en 1999 ?

Stéphane Chambon sera pilote officiel Kawasaki en championnat mondial Supersport (600cm3) dans la structure « Gil’ Motor Sport » cette saison. « C’est sûr à 90% » , affirme l’un des vétérans de la catégorie. « Car on attendait la confirmation d’un de nos principaux sponsors, qui est Hardinge » (Le N°1 de la machine outil aux Etats Unis).

Cette structure qui était au départ à 100% privée sur Honda, a elle aussi réussit à se faire son petit bout de chemin chez les grands. Pour preuve « On aura un soutien financier de l’usine, le prêt de 6 motos, un budget pièces et surtout Kawasaki prendra en charge le développement moteur tout au long de la saison ! » Et cela est un gros soulagement pour l’équipe, car « le développement moteur est vraiment une branche à part, qui demande des moyens et des méthodes spécifiques pour obtenir des résultats »

Pour autant avec tous ces moyens mis à sa disposition, le français pourra-t-il se battre pour le podium ? « La concurrence sera très dure et on ne peut présager de l’avenir, mais ce qui est certain c’est que la prise en charge du développement moteur sera un point très positif pour nous, tout comme les suspensions qui seront des Ohlins » souligne l’ex champion du monde de la catégorie (1999).

Ascencion fulgurante pour Berger

JPEG - 21.7 ko
L’ascension de Maxime Berger a été fulgurante : après une première année en 600 superstock, qu’il a terminé en 3ème place au scratch. Le voilà engagé en Mondial Supersport aux côtés de Stéphane Chambon, comme pilote officiel des « verts ».

Stéphane ne sera pas seul, dans l’aventure, puisque le jeune Maxime Berger l’accompagne.

C’est une ascension fulgurante pour ce jeune pilote de la Côte d’Or, car pour l’instant il n’a figuré que 3ème au championnat européen de 600 superstock. Mais il faut lui rendre hommage, atteindre ce niveau dès la première année, sans connaître les circuits et se battre régulièrement aux avants postes : ce gamin promet ! (Il avait été présenté aux lecteurs de Moto Magazine, lors du forum-débat organisé le 4 octobre 2004, lors du Mondial du 2 roues Porte de Versailles)

« Au début je ne devais que refaire une saison en championnat 600 superstock européen . Mais j’ai eu l’occasion d’essayer le 250 de GP, à Valence, la semaine après le dernier Grand Prix (Celle de Chaz Davies d’Aprilia Germany) et j’ai vu que j’étais qualif. »

« La conduite de cette machine, m’a permis de mieux savoir ce qu’on pouvait ressentir au guidon d’une vraie moto de course. J’en ai parlé à Benoît Béguin , le team manager de Gil Motor sport, car je ne voulais plus rouler en 600 superstock avec des pneus de route. Je voulais vraiment le stade au dessus et on est tombé d’accord ».

T.L.

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?