Accueil > En attente de décision > Paris, Gare de Lyon : manif pour un projet de stationnement cohérent

Paris, Gare de Lyon : manif pour un projet de stationnement cohérent

mardi 21 mars 2006

JPEG - 45 ko
Le manque cruel de places dédiées aux deux-roues engendre un stationnement « sauvage », mais incontournable, dans Paris. Ici un trottoir proche de la Gare de Lyon. La SNCF projette d’y créer 80 places, ce qui est très insuffisant. Et elle refuse jusqu’ici de dialoguer avec la FFMC pour trouver une solution cohérente.

La FFMC-PPC (Paris petite couronne) organise, le samedi 25 mars, une action contre le projet de réaménagement de la SNCF des places de parking 2-roues de la Gare de Lyon. Rendez-vous à 14h30 à la Bastille. Le cortège se dirigera ensuite sur le lieu du litige.
Un projet totalement inadapté puisqu’il ne prévoit que 80 places dédiées. Trop peu pour limiter le stationnement « sauvage », qui engendre verbalisations et parfois enlèvements.

Cette manif n’a pas été envisagée en premier lieu par la FFMC. La concertation a d’abord été à l’ordre du jour. Ce n’est que suite aux refus de la SNCF de rencontrer la FFMC, malgré des sollicitations régulières, que cette action a été décidée. Sollicitations débutées en juin 2005, suite aux enlèvements du mois précédent.

100.000 places manquantes !

Avec un tel chiffre, Paris est sans aucun doute la ville française dans laquelle il manque le plus de places pour le stationnement des deux-roues motorisés… et celle où ils sont le plus verbalisés pour stationnement gênant. Ce qui relève d’une certaine incohérence.

Le parc y a augmenté de 50% en sept ans, car de plus en plus d’automobilistes ont compris l’intérêt de ce mode de déplacement en agglomération.
Mais c’est aussi le cas d’un nombre croissant d’usagers du transport ferroviaire. Ces derniers laissent leur machine le soir à la gare, pour la reprendre le lendemain.

L’autonomie de déplacements par rapport aux transports en commun, alliée à la rapidité des déplacements, même en respectant les vitesses légales, sont les deux principaux avantages de notre engin favori.
Une utilisation purement pratique et souvent non passionnée de la moto ou du scooter, mais qui entre pleinement dans le cadre des « combats » que livre la FFMC.

Alors, quelles que soient votre manière et votre raison d’utiliser un deux-roues motorisé, objet de passion ou simple outil de tous les jours : venez faire entendre votre voix… et faites passer le mot !

G.A.

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?