Accueil > En attente de décision > Paris Dakar : disparition d’un motard

Paris Dakar : disparition d’un motard

lundi 9 janvier 2006

JPEG - 15.1 ko
L’Australien Andy Cadelcott est décédé dans les mêmes conditions que Fabrizio Méoni en 2004.

Andy Caldecott, pilote KTM, est décédé ce lundi 9 janvier au matin (11H31). La nouvelle a été transmise par l’organisation de l’épreuve en début d’après-midi. L’Australien a subi une chute qui lui a été fatale lors de la 9e étape de la course, au Km 250, entre Nouakchott et Kiffa, en Mauritanie.

« Il roulait très vite sur une portion de piste très rapide, tout de suite après le ravitaillement. Il s’est fait surprendre par une bosse, alors qu’il comptait faire son retard, après avoir pas mal galéré dans les dunes. Le choc a dû se passer à une vitesse relativement élevée, car entre l’impact et l’endroit où on a relevé la moto, il y avait plusieurs dizaines de mètres », a indiqué l’un des témoins, arrivé sur les lieux tout de suite après l’accident.

Andy Cadelcott est décédé sur le coup.

Cet Australien laisse derrière lui une femme et une petite fille. « C’est le destin. On ne peut pas faire grand chose », a sobrement commenté Jordi Arcarons. En effet, le patron du team KTM Repsol avait téléphoné à Andy trois semaines plus tôt pour lui demander de remplacer au pied levé Jordi Duran, blessé.

Andy était un enduriste confirmé, puisqu’il avait remporté quatre fois « l’Australian rallye » et participait pour la troisième année au Dakar. En 2005, il avait même remporté deux étapes et terminé 6e au scratch.

Il avait gagné la 3e étape de cette édition et était classé 10e au général. « Je suis assez surpris de remporter l’étape, car je suis arrivé sur le Dakar à la dernière minute sans m’être vraiment préparé », avait-il déclaré après l’étape entre Nador et Er Rachidia au Maroc.

Andy Cadelcott, âgé de 41 ans, est le 23e pilote à se tuer lors de ce mythique rallye-raid, qui existe depuis 28 ans maintenant.

Lors de cette même journée, on a appris que le pilote du team KTM Gauloises : Isidre Esteve avait lui aussi lourdement chuté et qu’il s’était assommé. Fortement secoué il a décidé d’abandonner le rallye.

En 2004, le Dakar avait déjà été endeuillé par le décès de Fabrizio Méoni et celui de Juan Manuel Perez.

G.A. et T.L.

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?