Accueil > En attente de décision > Mortalité routière : profonde inégalité au sein de l’U.E.

Mortalité routière : profonde inégalité au sein de l’U.E.

vendredi 17 février 2006

La répartition de la mortalité sur les routes de l’Union européenne est inégale selon les pays. Elle varie d’environ 7 morts par milliard de kilomètres parcourus au Royaume-Uni à 45 en Slovaquie. La France en totalise 11. En moyenne l’Europe compte 40.000 morts par an.

Cette différence de répartition est essentiellement due au développement économique ainsi qu’à la qualité des véhicules et des infrastructures. Les pays riches sont les mieux dotés en la matière. Le deux-roues motorisé n’échappe pas à cette règle.

Les pays qui ont récemment intégré l’Union voient leur parc automobile augmenter rapidement. Mais leurs réseaux routiers et la formation des conducteurs ne sont pas adaptés à cette évolution.
« Les caractéristiques du réseau influent fortement sur les résultats de l’accidentologie », insiste l’Observatoire français de la sécurité routière.

Autre facteur de l’inégalité intra-européenne : une législation hétérogène. Pour exemple, le taux d’alcoolémie autorisé en Hongrie est de 0g/litre, alors que Chypre, le pays le plus permissif en la matière, tolère 0,9g.

En 2001, l’Union européenne voulait abaisser le nombre des morts sur ses routes à 20.000 d’ici à 2010.
En octobre 2005, Jacques Barrot, commissaire européen aux transports, reconnaissait que la diminution du nombre de tués (13% par an) ne serait pas suffisante pour atteindre cet objectif.

G.A. (source : Le Monde, 9/02/06)

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?