Accueil > En attente de décision > Lyon : scooters d’hier à l’honneur

Lyon : scooters d’hier à l’honneur

jeudi 10 novembre 2005

Du 4 au 6 Novembre à Lyon (69) s’est déroulé la 27e édition du salon Epoqu’auto.

Epoqu’auto est un salon de la voiture et de la moto ancienne, organisé par le Club des amateurs d’automobiles anciennes, dont la première édition a eu lieu en 1979.
Cette année, les marques Lambretta et Vespa étaient à l’honneur au parc d’exposition Eurexpo, avec 37 machines rassemblées par le Vespa club de Lyon et le Lambretta club de France. Les deux marques produirent les scooters les plus diffusés des années 50.

JPEG - 28.5 ko
Deux ciuriosités que l’on pouvait voir à Epoqu’auto : l’Air Force 2, un PX de 79 accessoirisé façon Mods anglais des années 60 et un "side", fruit de l’accouplement d’un panier Squire de 1960 et d’un PX de 1980... le pilotage semble aussi particulier que l’attelage.

Née en 1945 la Vespa (Piaggio) innove : coque autoporteuse en éléments d’acier emboutis et soudés électriquement, moteur en porte à faux à droite et boite à vitesse attaquant directement la roue.
Né en 1947, le Lambretta (Innocenti) assure : moteur et boite sous la selle, dans l’axe de la machine, transmission par arbre et couple conique. Le cadre de type caisson en tôle des premiers modèles est remplacé dès 1951 par un tube de forte section. Des Lambretta et des Vespa ont été fabriqués sous licence en France dans les années 50, par la Société Industrielle de Troyes (SIT) pour les uns, à Fourchambault (58) par les Ateliers de Construction de Motocyles et d’Accessoires (ACMA)
pour les autres.

A travers des machines connues et d’autres moins, les deux clubs présents sur le salon avaient de quoi donner l’envie de rouler aujourd’hui au guidon d’un de ces légendaires scooters d’hier.
On pouvait retrouver quelques curiosités, comme un Vespa PX de 1979 typiquement customisé Mods anglais des années 60 , avec ses 22 feux et 18 rétroviseurs (photo) ; ou encore un Lambretta type D de 1954, un scooter dépouillé qui eut un grand succès en Italie, mais fut boudé en France où sa version carénée (type LD) était préférée. À noter que le type D exposé est l’un des 50 fabriqués à Troyes à destination de l’Afrique du nord et qu’il a traversé l’Australie... en 2000 !

Bernard Lavandier, correspondant 42.

Tout savoir sur les scoot’s, commandez le numéro spécial 125 et Scooter de Moto Magazine

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?