Accueil > En attente de décision > Les radars nous prennent de haut

Les radars nous prennent de haut

lundi 24 avril 2006

JPEG - 33.3 ko
Exemple de radar mis à l’abri des "vandales" sur un mat à l’entrée de la ville de Besançon.

Les radars automatiques sont fréquemment la cible d’usagers de la route mécontents. 80% des appareils ont subi au moins une attaque. L’agression va du simple barbouillage à la peinture au plastiquage en « bonne et due forme ».
Las de payer les réparations (5 millions d’euros en 2005), l’Etat contre-attaque de deux manière : tentative de découragement et changement d’emplacement.

Afin de décourager les vandales, les pouvoirs publics procèdent, le plus rapidement possible, à la remise en fonction des appareils endommagés. À noter que la société chargée de leur entretien paye une « amende » de 300 euros par jour si les radars ne sont pas opérationnels dans les 48h qui suivent l’agression.

Pour limiter les dégâts, les radars les plus isolés, parmi les 300 nouveaux prévus pour l’année 2006, vont subir une installation particulière. Ils vont « simplement » être placés en haut d’un mât métallique. C’est un modèle situé à Nice, installé au printemps 2004, qui est le précurseur en la matière. Il n’a subi aucune violence depuis qu’il est en place.

Deux appareils de ce type viennent d’être installés ainsi en l’Indre-et-Loire (37). L’un d’eux est tellement isolé qu’il n’est pas relié par câble, mais par satellite au centre de traitement des PV de Rennes.
Quoi qu’il en soit, à environ 6m du sol et accessible par une échelle qui, elle, ne l’est que par les agents d’entretien, voilà ces adorables machines plus tranquilles !

G.A.

(source Auto Plus)

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?