Accueil > En attente de décision > Le meilleur des mondes parisien

Le meilleur des mondes parisien

jeudi 21 décembre 2006

En 2007, la participation de la Ville de Paris au budget de la Préfecture de Police atteindra les 258,2 millions d’euros. En raison de ce budget pharaonique, le maire de Paris exige des résultats concernant la répression des incivilités.

« Je pense notamment au stationnement impayé ou gênant ». Selon lui, les verbalisations pour ces faits sont passées de 5,7 millions en 2003 à 3,8 en 2005. Soit un tiers en moins en deux ans. Autre demande au préfet de monsieur le maire, une répression accrue des véhicules non autorisés dans les couloirs de bus et des deux-roues en infraction. Ce à quoi Pierre Mutz, préfet de police de Paris, a répondu que les verbalisations pour infractions au Code de la route avaient augmenté de 20%, les contrôles de vitesse et d’alcoolémie de 15 et 35%. Il indique aussi que 400 motos par mois sont enlevées pour « stationnement illicite » contre 50 auparavant. Plus de 5,5 millions de procès-verbaux ont été délivrés en 2006.

JPEG - 48.2 ko
À Paris, le prefet de police souhaite une augmentation massive des caméras de surveillance. Le maire n’y est favorable que pour les voies de bus.

Tenez vous cois, on vous surveille
Pour optimiser encore les résultats, le préfet demande « le doublement du parc de vidéosurveillance dans la capitale ». Mais le maire de Paris ne s’y avoue pas complètement favorable, sauf dans les couloirs de bus. Président de la fédération UMP de Paris, Philipe Goujon estime lui « qu’on est loin du compte. À Paris, il y a 288 caméras de surface, Londres en gère plus d’un million… » Il demande un plan de 1000 caméras sur cinq ans, cofinancé par l’Etat et la Ville. Elles seraient installées dans les secteurs sensibles comme les Halles ou devant les gares.

Chacun veut donc ici son petit « meilleur des mondes » parisien. Sous surveillance constante, en fonction des boucs émissaires qu’il s’est choisi. Avec un million de caméras à Londres, il semble que tous les Britanniques n’aient pas bien compris le message. De quoi faire réfléchir ces messieurs de la police et de l’UMP et, semble-t-il dans une moindre mesure, Bertrand Delanoë.

Pascal Girardin

Repères

- « Le Meilleur des mondes » est un roman anticipatoire, écrit en 1932 par l’écrivain britannique Aldous Huxley, déjà fort préoccupé à l’époque par le mariage du pouvoir et du progrès scientifique. Une préoccupation que l’on retrouve également dans un autre roman anticipatoire célèbre, « 1984 ». Georges Orwell y décrit un monde enfermé où, quoi qu’il fasse et où qu’il aille, chaque citoyen est 24 h sur 24 sous surveillance de la part de l’autorité. Des oeuvres toujours disponibles dans différentes éditions.

- Commandez en ligne l’enquête de Moto Magazine : "Salon de la police, business et répression".

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?