Accueil > En attente de décision > Le gouvernement belge consulte les motards

Le gouvernement belge consulte les motards

mardi 3 juillet 2007

En Belgique, les élections fédérales ont eu lieu le 10 juin 2007. Conformément au système en vigueur, Didier Reynders a été nommé Informateur pour la formation du nouveau gouvernement. Il consultera les associations de motards en vue de connaître leurs attentes. La FFMC envie ses confrères belges.

JPEG - 22.4 ko
En Belgique aussi la mortalité des motards augmente, mais l’IBSR*** ne se contente pas des chiffres bruts : « Cette situation est directement liée à l’augmentation considérable du nombre de motards sur nos routes et au nombre de kilomètres parcourus », analysait-elle en mai 2006.

Connaître les problèmes des motards
Les précédents gouvernements belges se sont activement préoccupés du sort des motards et le nouveau semble vouloir suivre la même voie.

Dans le cadre d’une consultation avec les motards, la Fédération motocycliste de Belgique, le Motorcycle Action Group (équivalent de la FFMC) et d’autres associations (Codever* Belgique, Fedemot, ADDRM**) ont été conviés à une rencontre par Didier Reyners. Ce dernier, au nom de l’État, désire connaître les souhaits du secteur de la moto et les problèmes spécifiques auxquels sont confrontés les motards.

Particularités belges
La nomination d’un Informateur est inhérente au système belge. Mais, « la prise en compte de la part croissante des (…) motocyclistes dans ce cadre est un nouvel exemple de la concertation et du dialogue qu’ont su mettre en place les autorités fédérales en Belgique », indique la FFMC.

Et l’écoute qui est accordée à ses homologues belges a de quoi faire envie à l’association française, puisque les demandes motardes de chaque côté de la frontière sont similaires. Comme l’amélioration des infrastructures routières, la diminution de la TVA équipements de sécurité ou encore la mise en place de circuits permanents, accessibles financièrement pour des formations, des cours de perfectionnement ou des runs libres.

En France, ces revendications « peinent à être entendues, souligne la FFMC. La concertation à la française a encore une marge de progression confortable. »

G.A.

* ADDRM : Association pour la défense du deux-roues motorisé
** Codever : Collectif de défense des loisirs verts (site de l’antenne belge)
*** IBSR : Institut belge pour la sécurité routière

Voir aussi :

- Soutenez la FFMC en portant ses couleurs
- Pourquoi soutenir la FFMC et comment ? Ayez un aperçu des réponses en cliquant sur ce lien

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?