Accueil > En attente de décision > La Sécurité routière améliore son discours sur la moto

La Sécurité routière améliore son discours sur la moto

vendredi 1er juin 2007

Le 31 mai 2007, une conférence de presse présentait la nouvelle campagne officielle destinée à promouvoir la sécurité les deux-roues motorisés (2RM). Si la communication envers les motards peut être sujet à polémique, on se réjouira d’un changement du discours de fond, qui met notamment l’accent sur l’attention à porter aux 2RM.

JPEG - 45.9 ko
Sous titre du slogan : « L’alcool et la vitesse sont les deux principaux facteurs d’accidents graves chez les motards lorsqu’ils sont seuls en cause. » Toujours la vitesse. Mais admettons que le discours de fond évolue en bien.

Vers une réelle prise en compte des motards ?
Piliers de cette campagne, deux visuels. Le premier, à destination des motards, peut déranger car il use d’une image-choc, qui renvoie à un des pires scénarios post-accident. « Mais on peut aussi traduire le slogan "restez motards à moto" par "faites attention à vous" », suggère Eric Thiollier, délégué général de la FFMC.

Le second visuel, à l’égard des automobilistes, leur enjoint de prêter la plus grande attention aux motards. Il rappelle que « dans 70 % des accidents entre moto et voiture, l’automobiliste n’a pas vu arriver le motard ». Les visuels seront respectivement publiés dans la presse spécialisée et dans les magazines télé.

JPEG - 38.7 ko
Le visuel déstiné aux motards fait penser aux campagnes-choc anglaises. Mais chacun est renvoyé à ses responsabilités et au bon sens, sans trop de démagogie. Ca fait du bien.

Propos encourageants de Cécile Petit
« J’ai écouté les motards. J’ai acquis la conviction qu’on devait dépasser les rancoeurs et les fantasmes sur ce sujet », déclarait Cécile Petit, déléguée interministériel à la sécurité routière, à propos de l’accidentalité 2RM, lors de la conférence de presse. Une déclaration qui tranche avec le discours de son prédécesseur, Rémy Heitz, qui n’a jamais caché sa « motophobie ».

« Nous découvrons un discours qui ne s’axe plus sur le seul respect de la règle, qui ne présente pas les motards comme d’indécrottables délinquants routiers. Chaque usager de la route est renvoyé à la prudence pour lui-même et les autres. C’est encourageant », note Eric Thiollier.

Cette action de sensibilisation découle notamment d’une étude approfondie, qui met entre autres en avant la nécessité d’une meilleure formation. Nous y reviendrons prochainement.

G. Acerra

- Les premiers pas de la Délégué Interministérielle, Cécile Petit, lors des journées Portes Ouvertes de Carole

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?