Accueil > En attente de décision > Isère : table ronde sur les plans d’actions de prévention routière

Isère : table ronde sur les plans d’actions de prévention routière

mercredi 24 mai 2006

Le 10 mai 2006, la FFMC38 était invitée par M. Morin, nouveau préfet de l’Isère, pour participer à une table ronde sur les deux-roues motorisés.

Une présentation de l’accidentologie moto a tout d’abord été faite par l’INRETS (Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité). Cet organisme prépare une étude gommant, selon lui, les faiblesses du rapport MAIDS.

JPEG - 30.4 ko
La préfecture de l’Isère a été un des points d’arrêt lors de la manifestation du 6 mai dernier. La FFMC38 y était invitée le 10 par M. Morin, le nouveau préfet, pour participer à une table ronde concernant la prévention routière.
Les représentants de la FFMC38 ont été agréablement surpris par l’accueil sans préjugé qui leur a été réservé à cette occasion.

Améliorer la prévention et la sécurité : un travail commun

Lors de cette journée, un atelier de travail a été constitué sur la sécurité à moto. Analysant un accident moto survenu en Isère en 2006, les participants ont été invités à s’exprimer sur les actions de sécurité routière à mener dans l’année à venir.

En ce sens, la FFMC38 a demandé un emplacement sécurisé permettant la formation post-permis. Un tel projet ne peut se pérenniser qu’avec la coopération des assureurs et des pouvoirs publics.
Projet soutenu par les moto-écoles présentes (Moto Contact et Moto Passion), demandeuses depuis des années d’un plateau sécurisé pour la formation des motards sur l’agglomération grenobloise.

De plus, pour une meilleure prise de conscience de la présence des deux-roues motorisés dans la circulation, la FFMC38 a demandé la mise en place d’un module de sensibilisation spécifique au sein du permis voiture.

Bientôt un circuit en Isère ?

M. Baudouin, chef de cabinet du préfet et chargé de la sécurité routière, a souligné que l’implantation d’un circuit comme celui de Carole serait envisageable à moyen terme et que la réunion du jour constituait une étape permettant une meilleure collaboration entre les pouvoirs publics, le monde associatif et les professionnels de la moto.

Dans une période de motophobie gouvernementale, la FFMC38 et les professionnels de la moto présents attendent maintenant des actes de la part de la préfecture et du conseil général de l’Isère (représenté par M. Bich, vice-président, chargé de l’entretien des routes).

Philippe Pirus pour la FFMC 38.

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?