Accueil > En attente de décision > Feux de jour : le CNSR vote pour !

Feux de jour : le CNSR vote pour !

mercredi 7 décembre 2005

JPEG - 27.8 ko
Les manifestations contre l’allumage des feux de jour ont donné lieu à quelques belles improvisations. Pour preuve : la manifestation de Marseille (du 15 janvier) dénonçant la complaisance des médias (Télé Pipo) vis-à-vis de cette mesure.

Le Conseil national de sécurité routière (CNSR) qui s’est réuni mardi 6 décembre a voté pour préconiser… l’allumage obligatoire des phares des voitures de jour !

Alors que l’on croyait cette mesure enterrée après la forte mobilisation des motards depuis l’automne 2004 et le non suivi de cette préconisation par la quasi-totalité des automobilistes français, on ne peut que constater que ce comité d’experts ès-problèmes routiers roule à contresens. Alors que le bilan « officiel » de ce même comité reconnaissait que seul 5 à 10% des automobilistes allumaient leurs feux.

Précisons que le CNSR n’émet qu’un avis consultatif, et ce sera au ministère des Transports de rendre l’allumage diurne obligatoire. Mais quelle mouche a piqué ces "sages" ? Le système de vote éclaircit notre réflexion : d’après un observateur, ils n’étaient que 24 votants le mardi 6 décembre, alors que le CNSR regroupe une quarantaine de représentants d’associations d’usagers, des forces de l’ordre, des scientifiques et autres autorités publiques. Sur les 24 votants, seuls 12 ont voté "pour", 7 "contre" et 5 se sont abstenus.

Mais la Fédération Française de Moto (FFM) et AXA-Club 14 auraient voté "pour", sous prétexte qu’une obligation permettrait de savoir effectivement si les motards pâtiraient vraiment de cette mesure. Une idée pour le moins contestable : faut-il attendre qu’il y ait des morts pour mettre un feux rouge à une intersection dangereuse ? Assurément non ! C’est quand même notre sécurité qui est en jeu…

Rappelons que la Fédération française des motards en colère (FFMC) a claqué la porte du CNSR il y a plusieurs mois car elle ne souhaitait pas que son nom soit utilisé pour cautionner des préconisations n’allant pas dans le sens de la sécurité des motards. Quand on voit que ce "Conseil" prend ce genre de décision, on comprend mieux la décision des Motards en Colère. « L’insistance du CNSR à promouvoir les feux de jour et, au delà, les feux dédiés, sert les intérêts des constructeurs automobiles qui militent pour une harmonisation internationale des réglementations, et non ceux des usagers », précise son bureau national dans un communiqué daté de mardi soir. Espérons que le ministre des Transports, Dominique Perben, se montrera plus sage que les sages…

Nicolas Grumel


Voir en ligne : Les Marseillais donnent le coup d’envoi

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?