Accueil > En attente de décision > Droit de réponse d’Yves Jego

Droit de réponse d’Yves Jego

samedi 29 avril 2006

Suite à l’article La fin des passe droits n’est pas pour demain concernant Jean Philippe Duguoin, directeur général de la ville de Montereau et travaillant pour Yves Jego, grand copain de Nicolas Sarkozy, le député maire nous a adressé ce droit de réponse que nous publions en intégralité.

« Il n ’y a pas eu de passe droit ni d’illégalité le directeur général de la mairie de Montereau a commis une infraction grave au code de la route qui va l’emmener devant un tribunal (excès de vitesse 133 au lieu de 90 )

Son permis lui a été retenu comme c’est la loi. Compte tenu de ses responsabilités et de ses obligations de service j ’ai sollicité le préfet afin de savoir si son permis pouvait lui être rendu dans l’attente du jugement. C’est une faculté légale qui permet au préfet de juger si la personne constitue un danger et-ou- si son activité professionnelle est liée a la possession du permis.

Ainsi le préfet a considéré ( sans autre intervention que la mienne) que les astreintes d’ un Dg d’une ville de 20 000 hab et l ‘absence de récidive justifiait de rendre a l’intéressé son permis dans l’attente du jugement.

Il n ’y absolument rien d’illégal dans cela et je suppose que si je n’étais pas un proche de Nicolas Sarkozy (qui n ’est pour rien dans cette "affaire") et si mon directeur général ne s’appelait Dugoin nous n’aurions pas eu les honneurs du Canard pour une pratique totalement
transparente !

Le résultat est qu’une fois de plus on donne le sentiment que les élus ont des privilèges et entraînera sans doute une condamnation plus forte de Mr Dugoin
Espérant vous avoir donné les précisions attendues. »
yj

La précision semblait utile à apporter, mais M. Yves Jego ne nous fera jamais croire que les édiles et « la France d’en bas » sont traités de la même manière. Cela fait des années que le site motomag.com dénonce, avec l’ensemble de la presse libre les passe droits dont usent parfois ceux qui sont aux manettes : la police, la gendarmerie, Matignon, l’Elysée et le plus emblématique d’entre tous : Perben

Petite précision qui illustre bien la différence de traitement entre "La France d’en haut en la France d’en bas" : la politique du Contrôle Sanction Automatique a conduit a annuler 300.000 permis de conduire à ce jour . Résultat ces annulations ont entraîné près de 158.000 licenciements !!! (sources Europe 1)

Toutes les personnes concernées n’avaient pas t-elles besoin de leur permis pour travailler ?

Thierry Leconte

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?