Accueil > En attente de décision > Caisse Commune… une voiture pour motard ?

Caisse Commune… une voiture pour motard ?

vendredi 27 octobre 2006

« Auto-partage ». Un concept qui réunit 200.000 adhérents en Europe. Son principe : la mise en commun d’une flotte de véhicules. Une solution pour désengorger le trafic urbain, qui pourra séduire les motards attachés à leur deux-roues et qui ne considère la voiture que comme un simple utilitaire. Séduisant.

« Grâce à la location à l’heure et à la disponibilité immédiate du véhicule, l’auto-partage propose une formule de location économique qui allie les avantages d’un véhicule individuel et de la location traditionnelle », lit-on en présentation de Caisse-Commune, qui fournit ce service à Paris depuis 1999.

JPEG - 32.2 ko
Le deux-roues motorisé est très pratique en ville : déplacement aisé et consommation réduite. Les transports en commun sont encore plus écologiques. Sans compter le vélo. Pour les courses importantes, les trois solutions montrent leurs limites. Reste l’auto-partage.

Intéressant, mais à bien calculer
Pour pouvoir profiter des services de Caisse-Commune, l’adhésion est requise. D’un montant de 100 ou 300 € à vie(selon formule). Elle symbolise l’achat en multipropriété d’une voiture. L’avantage financier principal est que cette dernière « ne vous coûte que lorsque vous l’utilisez ». Avec Caisse-Commune, ce sont en moyenne 8 personnes qui se partagent une voiture.

Notons que la Mairie de Paris, comme la RATP font partie des partenaires de cette initiative intelligente. Ce qui va dans la logique de la diminution de l’usage immodéré de la voiture en ville. Le motard qui utilise sa moto pour ses trajets quotidiens, et ne se sert de sa voiture que pour les « corvées » où elle devient incontournable, peut y trouver son compte.

De 1 heure à 1 mois, un coût de location modéré
Pour exemple, admettons un trajet pour se rendre au supermarché. Pour 30 km et 3 heures, il vous en coûtera 19,07 € avec une Twingo, essence et assurance comprises. Imbattable par rapport à un taxi ou une voiture de location traditionnelle.

Cette formule est surtout intéressante si on la confronte à l’achat et à l’entretien d’une voiture neuve et pour une utilisation parisienne (les véhicules sont répartis dans une dizaine de parkings de la capitale). Mais un développement dans d’autres grandes villes, qui intégrerait les coûts réels de la situation géographique (assurance notamment), pourrait trouver sa justification, tant économiquement qu’écologiquement.

G. Acerra

Sur le web :

Site de Caisse-Commune :
http://www.caisse-commune.com/index.htm

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?