Accueil > En attente de décision > Après Monsieur Moto, Monsieur Vélo

Après Monsieur Moto, Monsieur Vélo

jeudi 20 avril 2006

Mardi 18 avril 2006, Dominique Perben, ministre des Transports, a nommé le premier « Monsieur Vélo ». Hubert Peigné, ingénieur des Ponts et Chaussées assurera cette fonction. Son travail consistera à développer l’usage de la bicyclette dans l’Hexagone, où elle ne représente que 3% des déplacements (27% aux Pays-Bas).

Les trois premiers objectifs que s’est fixé M. Peigné sont la sécurité des cyclistes sur la voie publique, le développement des garages dédiés (notamment dans les immeubles) et le transport du vélo dans les transports en commun.

Pour mener à bien sa mission, Monsieur Vélo pourrait faire modifier les infrastructures. Il semble qu’il aurait aussi la possibilité d’adapter la réglementation et le Code de la route pour les adapter aux spécificités du vélo.
On ne peut que se réjouir de la prise en compte de celles-ci. En 2004, 31% des tués et 32% des blessés graves en ville étaient des piétons et des cyclistes.

Il serait logique qu’il en soit de même pour les usagers de deux-roues motorisés, eux aussi fragiles.
Rappelons, pour exemple, que la Préfecture de police de Paris s’oppose à la circulation des motos entre les files parce qu’elle n’est pas inscrite au Code de la route. Pratique quotidienne, longtemps tolérée et qui ne fait l’objet de litiges avec les pouvoirs publics que depuis peu.

Ces mêmes pouvoirs publics martèlent que les motards représentent une part bien trop importante des décès sur les routes. Voici qu’avec Monsieur Vélo on s’aperçoit qu’il n’y a pas que la répression qui peut fonctionner, il y a l’adaptation…

G.A.

(source Le Parisien)

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?